L’UNICEF passe sous silence le rôle de la Turquie dans le massacre d’enfants à Tal Rifaat

0
1175
SYRIE / ROJAVA – Dans sa déclaration d’hier condamnant le massacre de 8 enfants kurdes à Tal Rifaat, l’UNICEF n’a pas mentionné le rôle de la Turquie dans ce carnage.
Hier, les bombardements turcs ont fait au moins 11 morts dont huit enfants et des dizaines de blessés à Tal Rifaat, dans le nord de la Syrie. La majorité des victimes étaient des réfugiés kurdes ayant fui Afrin en 2018, suite à l’invasion de la région par la Turquie.
Image
Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) – tout comme l’ONU et d’autres institutions internationales sensés défendre les droits humains et ceux des enfants, des femmes, des minorités… – dévient muet quand il s’agit d’agir ou de dénoncer les crimes commis par la Turquie dont son victimes les Kurdes.
 
Dans sa déclaration (à lire ici) du 2 décembre condamnant le massacre d’enfants à Tal Rifaat, l’UNICEF a pris soin de ne jamais citer la Turquie pour le meurtre de civils à Tal Rifaat, pourtant à l’origine de ce nouveau carnage. Rappelons que ce n’est pas la première fois que la Turquie cible les enfants et les civils dans sa nouvelle guerre d’invasion au Rojava, après celle qu’elle a menée contre Afrin début 2018.
 
Ainsi, nous sommes de nouveau témoins de la complicité des institutions internationales avec la Turquie contre le peuple kurde victime de génocide, de nettoyage ethnique, de féminicides (rappelez-vous d’Hawrin Khalaf)… Ce qui prouve que ces instituions sont là pour protéger les intérêts des Etats contre les peuples, dont les dizaines de millions de Kurdes apatrides.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici