La barbarie qui vise les Kurdes du Rojava doit cesser ! Les Amazighs solidaires des Kurdes

0
341
Plusieurs associations amazighs ont publié une déclaration de soutien au peuple kurde du Rojava, actuellement sous le feu de l’armée turque et ses jihadistes alliés.
Voici la déclaration des associations Azar-Moselle, Azar-Taknara et Tamazgha :
 
« La barbarie qui vise les Kurdes du Rojava doit cesser !
Les Amazighs solidaires des Kurdes
 
Les USA de Trump ont annoncé leur retrait du nord de la Syrie le 8 octobre, dès le lendemain Erdogan a lancé une offensive militaire contre le Rojava.
 
En violation du droit international, la Turquie, membre de l’OTAN, envoie son armée dans un territoire d’un Etat tiers sans qu’elle soit inquiétée. Prétextant lutter contre le terrorisme, la Turquie s’appuie sur des djihadistes pour s’attaquer aux Kurdes du Rojava, ceux-là même qui ont joué un rôle déterminant dans la chute de l’Etat islamique Daech.
 
Appuyés par l’aviation turque, les djihadistes et diverses milices agissent aux côtés des soldats turcs dans le Rojava avec barbarie poussant des dizaines de milliers de Kurdes à quitter leur Terre. Des centaines de combattantes et combattants sont tombé(e)s au front. L’armée turque a même procédé à l’usage d’armes chimiques dans le Rojava. Des assassinats barbares, des massacres de populations, des pratiques contraires à toutes les conventions qui régissent les guerres avec un acharnement particulier sur les femmes politiques combattantes notamment. En effet, Hevrin Khalaf, coprésidente du Parti « Avenir de la Syrie », a été torturée, violée avant d’être mitraillée le 13 octobre. Dans une vidéo diffusée sur le Net, une faction terroriste opérant sous le commandement de l’armée turque piétine, torture et massacre le corps de la combattante des Unités de Protection des Femmes, Amara, dans le village de Jalabiya, près de Kobané. Ces actes barbares médiatisés sont des exemples qui montrent la cruauté avec laquelle les forces turques et leurs milices djihadistes s’attaquent aux femmes combattantes et libres.
 
C’est un véritable nettoyage ethnique doublé d’un féminicide auquel Erdogan se livre au Rojava. Et cela ne semble pas trop inquiéter la communauté internationale, notamment les démocraties européennes qui se contentent jusque-là de déclarations de bonnes intentions restant spectatrices de la barbarie qui vise les Kurdes. Les Etats unis, quant à eux, endossent une très grande responsabilité dans ce qui arrive au peuple kurde aujourd’hui. La lâcheté de Trump déshonore le peuple américain. Pourtant les européens et les USA en particulier étaient content de trouver à leurs côtés les Kurdes pour mener la guerre à l’Etat islamique de Daech, ces mêmes Kurdes qui ont sacrifié plus de 11000 de leurs combattantes et combattants dans cette guerre.
 
Nous, associations et organisations Azar de Moselle, Azar des Canaries (Taknara) et Tamazgha (Paris), dénonçons l’offensive militaire turque dans le Rojava, une offensive qui n’est rien qu’une colonisation accompagnée d’un déplacement forcé de la population kurde qu’Erdogan souhaiterait remplacer par les djihadistes et leurs familles qu’il compte installer dans le Rojava.
 
Nous dénonçons également le silence complice des Etats Unis qui endossent la plus grande responsabilité dans cette épuration ethnique qui vise les Kurdes. Nous dénonçons l’inaction et la passivité des Etats européens qui semblent ne pas vouloir froisser leurs relations avec la Turquie d’Erdogan, sacrifiant ainsi les valeurs de liberté qu’ils prétendent défendre. Mais audelà de tout cela, il s’agit là de trahison et de lâcheté.
 
Laisser faire Erdogan aujourd’hui, c’est l’accompagner dans son projet d’instauration d’un autre impérialisme musulman et un néo-ottomanisme qui sera une menace pour la paix dans le monde.
 
La lutte que mènent les Kurdes aujourd’hui est une lutte pour leur liberté mais aussi pour notre liberté à nous tous. E si nous les abandonnons face à la folie d’Erdogan et ses djihadistes, c’est notre Liberté qui sera menacée demain.
 
Nous, Azar-Moselle, Azar-Taknara et Tamazgha, exprimons notre solidarité indéfectible avec le peuple kurde qui se bat depuis des siècles pour sa liberté et sa dignité. Son combat est également celui du peuple amazigh (berbère) qui se bat lui aussi contre l’impérialisme arabomusulman qui œuvre en Afrique du nord pour l’éradication de l’Amazighité (berbérite).
 
Nous sommes convaincus que le peuple Kurde continuera à exister car il a toujours résisté et personne ne saura lui arracher la Terre à laquelle il est attaché et que ses femmes et ses hommes ont toujours défendue avec courage et bravoure. Même si tout le monde lâche les Kurdes, ils ont leurs montagnes comme alliés éternels.
 
Nous exigeons de l’organisation des Nations unies d’assumer ses responsabilités en assurant la protection des frontières du Rojava et en apportant l’aide humanitaire nécessaire aux
populations qui subissent les bombardements de l’armée turque et dont plus de 300.000 personnes sont sur les routes de l’exil.
 
Nous appelons l’ensemble des Amazighs à soutenir le combat des Kurdes et à leur exprimer leur solidarité par tous les moyens possibles. La solidarité des peuples en lutte est l’arme efficace pour faire face à ces impérialismes qui ont programmé l’éradication d’identités et de civilisations qui résistent à leur domination.
 
Vive le peuple kurde, Vive le Kurdistan
 
Vive le peuple amazigh, Vive la nation amazighe (Tamazgha)
 
Ars-sur-Moselle, le 23 novembre 2019. »

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici