Du Rojava au Chili, ce sont les femmes en lutte qu’on assassine !

0
4192

A trois jours de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre, on apprend que Daniela Carrasco*, une artiste de rue chilienne de 36 ans, a été arrêtée le 19 octobre à Santiago du Chili. Elle a été trouvée pendue à une clôture quelques heures après avoir été arrêtée par les militaires. Son crime ? Elle aurait participé aux manifestations pacifiques qui secouent le Chili en ce moment.

Selon la coordination chilienne de Ni Una menos, Daniela a été violée et torturée à mort et déclare que ceci est un avertissement pour intimider celles et ceux qui, surtout les femmes, participent aux mobilisations au Chili.

Cet horrible féminicide nous rappelle celui d’Havrin Khalaf, une femme politicienne kurde du Rojava, torturée, violée et tuée par les gangs islamistes de la Turquie le 12 octobre,  2019. Havrin allait fêter ces 35 ans le 15 novembre…

Partout dans le monde, du Rojava au Chili, les femmes sont victimes de viols, de tortures et de féminicides devenus les fléaux des temps modernes. C’est pourquoi, demain, samedi 23 novembre, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre, les femmes seront dans la rue partout dans le monde pour dire halte aux violences faites aux femmes.

L’image de la femme clown est celle d’une autre artiste chilienne déguisée ainsi pour rendre hommage à Daniela Carrasco qu’on peut apercevoir ici.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici