Le Turquie chasse les Kurdes du Rojava et emprisonne des élus kurdes du Bakur

0
575
TURQUIE / BAKUR – Alors que l’actualité kurde de ces dernières semaines est axée sur l’invasion du Rojava par la Turquie et ses alliés islamistes qui commettent des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, peu d’entre nous savent qu’un peu plus au nord, des élus kurdes sont emprisonnés par la Turquie.
 
En effet, ces derniers temps, les opérations de génocide politique menées par le régime turc contre le peuple kurde et ses représentants élus se sont multipliées.
 
Les maires HDP de la municipalité de district d’İpekyolu de Van ont été arrêtés vendredi dernier. Les maires, Şehzade Kurt et Azim Yacan, ont ensuite été remplacés par un administrateur nommé à leur poste samedi.
 
Les deux maires ont été placés en détention préventive et envoyés en prison aujourd’hui.
 
Le premier novembre, 15 politiciennes femmes avaient été arrêtées lors de raids à Van et dans ses districts de Tusba, Ipekyolu et Edremit.
 
Depuis août 2019, les co-maires de 15 municipalités du parti démocratique des peuples (HDP) ont été destitués par le gouvernement turc qui les a remplacés par des administrateurs d’Etat. 13 de ces co-maires sont actuellement en prison.
 
On parle de plus de 6 500 dirigeants et membres d’HDP emprisonnés au cours des dernières années.
 
Ainsi, au Bakur (le Kurdistan du Nord), les représentants politiques des Kurdes sont jetés en prison, tandis que les Kurdes du Rojava (Kurdistan de l’Ouest) sont chassés de leurs terres à coup de massacres par les forces turco-islamistes encouragés par la complicité des puissances et institutions internationales qui sont les USA, la Russie, l’ONU et l’OTAN.

Image 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici