Les attaques de la Turquie contre le Rojava sont des crimes de guerre et doivent être jugées devant la CPI

0
429
ROJAVA – Un membre du Conseil d’administration de l’Organisation arabe des droits humains, Hafez Abu Seada, a confirmé que les violations enregistrées lors des attaques turques contre le nord et l’est de la Syrie étaient qualifiées de crimes de guerre, et a demandé à l’ONU de former un comité d’enquête sur ces crimes afin de porter l’affaire devant la Cour pénale internationale (CPI).
 
Des organisations et organismes locaux et internationaux ont surveillé les violations commises par la Turquie pendant les attaques contre le nord et l’est de la Syrie et ont documenté les violations et les crimes commis.
 
L’agence ANHA a interviewé Hafez Abu Seada, membre du Conseil d’administration de l’Organisation arabe des droits de l’Homme, au sujet des attaques de la Turquie contre le Rojava
 
« L’opération turque dans le nord de la Syrie constitue une grave violation du droit international, car c’est un crime que de commettre une agression contre un État souverain.
 
En ce qui concerne les violations commises par la Turquie, il a été constaté que des crimes de guerre ont été commis contre les forces turques et les milices qui les accompagnent, notamment le meurtre de civils, le siège de communautés résidentielles et l’exécution sur le terrain de personnes pour répandre la terreur et le déplacement forcé de la population afin de provoquer des changements démographiques dans la zone frontalière, un acte interdit en droit international », a-t-il déclaré.
 
En ce qui concerne les mesures à prendre, Hafez Abu Seada a expliqué : « La communauté internationale doit d’abord stopper l’Etat turc pour empêcher de nouveaux massacres contre le peuple syrien et les Kurdes. L’ONU devrait également former un comité chargé d’enquêter sur les crimes commis en vue de porter l’affaire devant la Cour pénale internationale. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici