ROJAVA. Les forces turques exécutent 3 civils non armés en les égorgeant

0
1421
ROJAVA – Trois civils menottés ont été exécutés avec leurs gorges tranchées, par les forces turques dans le village d’al-Dabash.
Il s’agit d’un crime de guerre, commis par des forces agissant pour le compte de l’OTAN, avec le consentement tacite du Conseil de sécurité de l’ONU.

Attention : images choquantes

Image
Selon les informations obtenues par les journalistes de l’agence ANHA, l’armée d’occupation turque a égorgé 3 civils dans le village de Dabash, situé entre les districts de Zarkan / Abu Rasin et Ad-Derbasiya appartenant au canton d’al-Hasakah dans la région Al-Jazeera.
Image
Le correspondant d’ANHA a expliqué que les trois personnes égorgées alors qu’elles avaient les mains menottées dans le dos n’avaient pas été identifiées.
 
Depuis le début de son agression contre le nord et l’est de la Syrie le 9 octobre, l’armée d’occupation turque et ses alliés islamistes ont commis des crimes de guerre en torturant / exécutant des civils, dont la femme politicienne kurde Havrin Khalaf, et des combattants sur le terrain en violation des lois internationales.
 
La Turquie est également accusée d’utiliser des armes interdites au niveau international. Elle a utilisé du phosphore blanc contre la ville de Serê Kaniyê (Ras al-Ain) le 13 octobre, ce qui a blessé grièvement des civils, dont des enfants, avec ces armes.

Des centaines de civils ont été assassinés lors des attaques qui se déroulent depuis le 9 octobre. Il s’agit notamment de victimes d’exécutions massives et de meurtres barbares.

Malgré les accords avec les États-Unis et la Russie, l’État turc viole systématiquement le cessez-le-feu et poursuit ses attaques.

Les forces turques et les bandes alliées al-Nosra / DAECH ont bombardé le village de Firehan d’Ayn Issa avec des armes lourdes aujourd’hui. Le village a été la cible d’attaques violentes.

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici