SUISSE. Manifestation nationale à Berne pour le Rojava

0
482
SUISSE – BERNE – Les Kurdes de Lausanne et des dizaines de partis et organisations suisses appellent à manifester ce samedi 26 octobre pour dénoncer l’offensive turque au Rojava et dans le Nord de la Syrie.
 
Voici le communiqué des organisateurs :
 
Devant l’opinion publique internationale, au siège même des Nations Unies, le Président turc a annoncé l’occupation du Nord-est de Syrie pour y installer son armée et ses mercenaires djihadistes avant de construire des « villes » où seront placées quelques millions de réfugiés, qui ne sont pas de la région. Le but premier annoncé est donc l’invasion du territoire d’un Etat étranger dans le but de déporter des réfugiés se trouvant en Turquie.
 
Pour toute critique formulée contre cette invasion, le régime autoritaire a eu comme d’habitude recours au chantage de trafic humain, qui est en soi un crime de droit international. Tant le Président turc que son Ministre de l’intérieur déclarent presque quotidiennement « Si l’Europe qualifie notre intervention comme une occupation, elle aura en quelques jours 400’000 nouveaux réfugiés syriens ».
 
Ces logiques guerrières génèrent des crimes contre l’humanité. Alors que depuis 2012, le monde entier assiste à la construction d’un nouveau paradigme des peuples du Nord-est de la Syrie ; un système de démocratie participative plurielle, fondé sur des valeurs écologiques et féministes naît du chaos. Une telle avancée historique n’aurait pas été possible sans la résistance des Unités de Défense du Peuple (YPG), qui constituent la principale composante des Forces Démocratiques de Syrie. Dans la résistance contre l’Etat islamique les Kurdes ont perdu plus de 11’000 combattants et ils ont plus de 24’000 blessés, dont la majorité sont devenus invalides, dans les combats contre cette organisation. Dans les villes et les villages libérés, des structures démocratiques participatives ont vu le jour.
 
La guerre d’agression menée par la Turquie vise à détruire ce projet d’émancipation, qui est devenu une source d’inspiration aux luttes démocratiques dans la région, par un nettoyage ethnique. Les bombardements des villes au Rojava causent des massacres dont les survivants doivent quitter leurs terres ancestrales pour laisser place à l’armée turque, à ses mercenaires djihadistes et à quelques millions de réfugiés, des futurs déportés par la force. Un autre but poursuivi par l’armée turque est de créer les conditions idéales pour que les cellules dormantes de l’EI se mobilisent dans la région. Actuellement, plus de 10’000 djihadistes sont attendent l’avancée de l’armée turque pour reconquérir les territoires perdus contre la résistance démocratique.
 
Dès le premier jour de l’agression, l’armée turque et les mercenaires djihadistes qui combattent dans ses rangs ont commencé à bombarder les installations d’approvisionnement en eau, en nourriture, les barrages et les centrales électriques. Les hôpitaux sont également bombardés, comme ce fut le cas à Afrin, au mépris des règles élémentaires du droit international humanitaire.
 
Pour l’armée turque et ses djihadistes criminels, il n’y a aucune distinction à faire entre civils et combattants. En une semaine, des centaines de civils, dont la plupart des enfants, des personnes âgées et des femmes, ont trouvé la mort sous les bombardements aériens. Plus de 165’000 personnes ont dû quitter leur domicile.
 
Contre l’occupation, la guerre d’agression du régime autoritaire turc, dirigé par une alliance islamiste et ultra-nationaliste, nous appelons à une manifestation nationale et invitons le Conseil fédéral, le Conseil national et le Conseil des Etats à :
 
– Condamner ouvertement l’occupation par l’armée turque et ses mercenaires djihadistes du Nord-est de la Syrie et de la ville d’Afrin ;
 
– Inviter la Turquie à mettre fin à l’occupation, de retirer toutes ses troupes et ses mercenaires djihadistes du Nord-est de la Syrie et de la ville d’Afrin ;
 
– S’engager pour une paix juste et équitable en Syrie, pour une nouvelle Syrie qui reconnaisse toutes les structures autonomes ;
 
– Reconnaître les Forces Démocratiques de Syrie et les organes démocratiquement élus de la Fédération des peuples du Nord-est de Syrie comme des acteurs et des interlocuteurs fiables importants, qui doivent avoir leur place à dans toutes les réunions et séances organisées sur la crise syrienne ;
 
– Contribuer aux efforts internationaux pour favoriser le retour volontaire des réfugiés de Syrie à leurs lieux d’origine ;
 
– Suspendre immédiatement les Accords de libre-échange avec la Turquie ;
 
– Stopper immédiatement toute livraison de matériel de guerre, y compris les produits intermédiaires et les pièces de rechange faisant aujourd’hui l’objet d’autorisations, et de cesser toute forme de collaboration militaire directe ou indirecte avec la Turquie ;
 
– Mettre tout en place pour la création d’un Tribunal international ad hoc chargé de juger les criminels de guerre, les anciens combattants de l’Etat islamique en mains des Forces Démocratiques de Syrie, et d’assurer qu’ils puissent purger leur peine dans leur pays d’origine ;
 
– Contribuer au rapatriement des familles des djihadistes étrangers se trouvant dans des camps de réfugiés contrôlés par les Forces Démocratiques Syrienne ;
 
– Contribuer et soutenir activement la récolte systématique de preuves sur les crimes de guerre commis en Syrie et leurs auteurs ; tout mettre en œuvre pour que les responsables soient jugés par devant une juridiction internationale, prononcer dans l’intervalle des sanctions ciblées (interdiction de voyage, blocage des comptes) ;
 
– Soutenir les organisations humanitaires œuvrant au Nord-est de Syrie, en particulier le Croissant-Rouge kurde ;
 
– Entretenir un dialogue actif avec les institutions de la Fédération du Nord-est de Syrie ;
 
 
Manifestation pour la paix et l’autodétermination et
contre l’attaque de la Turquie dans le nord de la Syrie
 
Samedi 26 octobre 2019 à Berne
 
Rassemblement : 13h30 Schützenmatte, début de la manifestation: 14h30
 
 
La manifestation soutenue par les organisations et partis politiques suivants :
 
Rojava Komitee – Bern
Europäische BürgerInnen Forum (Forum Civique Européen) Verein Städtepartnerschaft Basel-Van
BastA! – Basels starke Alternative
Parti Socialiste Suisse
SOLIFONDS
Komitee Brückenschlag Zürich-Amed/Diyarbakir
Open Eyes Balkanroute
Schweizerische Friedensrat SFR, Zürich
Solidarité sans frontières
Klimastreik Schweiz
Alternative Linke Bern
Gesellschaft für bedrohte Völker (GfbV) Schweiz Gewerkschaft Unia
IKuR Interessengemeinschaft Kulturraum Reitschule
Les Verts Suisse
Bewegung für den Sozialismus – BFS
Le Centre Europe Tiers Monde (CETIM)
UVA
RESOS
Solifon
PdA Zürich
Fist
Alternative Linke Zürich
Revolutionäres queer feministisches Bündnis Basel SolidaritéS Vaud
Les Verts Vaudois
Jeunnesse Socialiste Vaudois
Le POP Vaud
Parti Socialiste Vaudois
Partito Socialista Ticino
Forum Alternativo Ticino
MOLINO Lugano
Collettivo iolotto
Union Sciacca Ticino
Verdi di Ticino
POP Ticino
Schweizerischer Gewerkschaftsbund

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici