Fontenay-sous-Bois adopte un vœu de soutien aux élu.e.s kurdes destitué.e.s

0
739
PARIS – Le Conseil municipal de la ville de Fontenay-sous-Bois (commune située dans le 94) a adopté le jeudi soir un Vœu de soutien aux élu.e.s kurdes destitué.e.s.
Le vœu a été déposé par Delphine Fenasse, élue fontenaysienne, membre du Parti de Gauche.
 
Voici le vœu présenté par Delphine Fenasse :
 
Présentation du vœu en soutien aux élu.e.s locaux kurdes

Le 31 mars dernier, j’ai eu le privilège de faire partie de la délégation française de la France Insoumise au Kurdistan, avec de nombreuses autres organisations politiques ou associations chargées d’observer les élections locales. Ce scrutin s’est déroulé dans un contexte de répression non seulement politique avec des arrestations par centaines de militants du Parti démocratique des Peuples (HDP, fédération de plusieurs organisations politiques féministes et progressistes) la semaine précédente, mais également militaire avec la présence de forces de l’ordre fusils au poing dans les bureaux de vote. Malgré cela, le HDP a vu la victoire de ses candidates et candidats dans 63 communes.
 
Mais chassés par les urnes, le président Erdogan et son parti l’AKP reviennent par la force.
 
En effet, lundi 19 août, les trois plus grandes villes du Nord-Kurdistan Diyarbakir, Mardin et Van, gagnées par le HDP, ont vu leurs co-maires destitué.e.s sur décision du ministre de l’Intérieur turc. Élus respectivement à 63%, 56% et 53% des voix le 31 mars dernier, ils et elles ont été remplacés, manu militari, par des Préfets désignés par le gouvernement turc. 500 conseillers municipaux, dirigeants et membres du HDP ont également été arrêtés.
 
Déjà en 2014, sur 102 municipalités remportées par le HDP, 95 d’entre avaient vu leur co-maires destitué.e.s.
 
Selon deux notes internes du ministère turc de l’intérieur divulguées le 6 septembre sur les réseaux sociaux, 13 autres mairies kurdes pourraient prochainement connaître le même sort. Parmi ces mairies figure celle de Dicle, dont j’ai suivi la candidate du HDP Yasemin Üçer le jour de l’élection et avec qui j’ai eu le privilège de partager la victoire. Qu’elle soit assurée ce soir de tout mon soutien ainsi que de celui de la France Insoumise de Fontenay-sous-Bois.
 
Les Kurdes ont été et sont toujours les meilleurs alliés de la France dans le combat contre Daech. Le projet politique fédéral, pluraliste, féministe, écologique, non-ethnique et non confessionnel mis en œuvre au Rojava représente un véritable laboratoire pour la paix dans un Proche Orient ravagé par les conflits.
 
Enfin, comment ne pas avoir une pensée pour Leyla Güven, Abdullah Öcallan ou pour Selahattin Demirtas, leader du HDP emprisonné depuis 2016 et dont toutes les femmes autour de cette table devraient lire « L’aurore », son essai dédié à toutes les femmes assassinées et à toutes celles victimes de violence.
 
Par le vœu présenté ce soir, Fontenay, ville solidaire, affirme son soutien aux élu.e.s et militants du HDP victimes de répression et demande la restitution immédiate de leur mandat aux co-maires destitué.e.s et la libération immédiate des militants et militantes kurdes arrêté.e.s.
 
La municipalité, forte de sa tradition de solidarité internationale avec les peuples opprimés et les prisonniers politiques, mettra en œuvre une coopération politique forte avec une ville ayant vu la victoire d’une maire issue de ce mouvement.
 
Enfin, Fontenay se joint à l’appel lancé par l’association France-Kurdistan au Gouvernement français à condamner avec force ces atteintes à la démocratie au Kurdistan.
 
Vœux en soutien aux élu.e.s kurdes destituté.e.s, déposé par la France Insoumise de Fontenay-sous-Bois
Attendu, que le 31 mars dernier, le HDP, mouvement progressiste et féministe a vu la victoire de ses candidates et candidats dans plusieurs communes, faisant de lui le seul parti à avoir 70 femmes et 70 hommes qui dirigent en binôme paritaire ces municipalités ;
 
Attendu, que le 19 août dernier, les trois plus grandes villes du Nord-Kurdistan Diyarbakir, Mardin et Van, gagnées par le HDP, ont vu leurs co-maires destitué.e.s sur décision du ministre de l’Intérieur turc ;
 
Attendu, que 13 autres co-maires kurdes pourraient prochainement connaître le même sort, dont la maire de Dicle ;
 
Attendu, que le peuple Kurde, et en particulier les femmes, ont été les premiers remparts contre l’ennemi de la nation, Daech qui a frappé ici en France, mais aussi partout dans le monde arabe.
 
Attendu, que le 11 janvier 2019, le groupe des députés France Insoumise ainsi que des député·e·s des groupes GDR, UDI, Libertés et Territoires, et LR ont écrit à Emmanuel Macron pour demander que la France renforce son soutien aux forces kurdes en Syrie
 
La ville de Fontenay :
 
affirme que le HDP est un acteur central, portant l’égalité sociale, le féminisme et le respect des nationalités, dans le cadre d’une solution politique intégrant notamment la question kurde dans un projet global pour la Turquie et le Moyen-Orient ;
 
affirme son soutien aux élu.e.s et militants du HDP victimes de répression et demande la restitution immédiate de leur mandat aux co-maires destitué.es et la libération immédiate des militants et militantes kurdes arrêté.e.s ;
 
se joint à l’appel lancé par l’association France-Kurdistan au Gouvernement français à condamner avec force ces atteintes à la démocratie au Kurdistan ;
 
forte de sa tradition de solidarité internationale avec les peuples opprimés et les prisonniers politiques et de son combat pour l’égalité femme-homme, mettra en œuvre une coopération politique forte avec les élu.e.s du HDP, et avec une ville administrée par une maire kurde issue de ce mouvement en particulier.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici