3 000 femmes et enfants yézidis sauvés des mains de l’Etat islamique

0
469
3 000 des 6 417 femmes et enfants yézidis enlevés à Shengal par l’Etat islamique ont été sauvés sous la direction des combattantes des YPJ.
 
On commémore aujourd’hui le 5e anniversaire des attaques génocidaires de l’Etat islamique contre les Yézidis à Shengal. Des milliers de Yazidis ont été tués dans les attaques et des milliers de femmes et d’enfants ont été enlevés, violés et vendus sur des marchés d’esclaves. Des milliers de Yazidis sauvés du massacre ont été installés dans le Kurdistan du Sud et au Rojava.
 
Les gangs de l’Etat islamique ont voulu détruire l’identité et la religion yézidies le 3 août 2014. Les forces des peshmergas dans la région n’ont pas résisté à l’Etat islamique et les Yézidis ont dû faire face à un terrible massacre. Les combattantes des HPG [PKK] et YPG / YPJ se sont précipités sur les lieux pour sauver des milliers de Yazidis d’une mort imminente dans le couloir sécurisé qu’ils ont ouvert.
 
3 000 Yézidis sauvés
 
L’opération Colère de l’Euphrate lancée le 10 novembre 2016 pour venger les femmes yézidies a libéré la ville de Raqqa, capitale autoproclamée du califat. L’opération Tempête de Cizire à Deir ez-Zor a complètement mis fin à l’occupation de l’Etat islamique dans la région. Les opérations ont permis de sauver 3 000 des 6 417 femmes et enfants yézidis enlevés par DAESH. Les femmes et les enfants yézidis qui ont été sauvés ont été emmenés à la Maison yézidie afin de retrouver leurs familles par le biais du Conseil des femmes de la région de Cizire et de l’Assemblée de Shengal.
 
Soutien aux femmes et enfants sauvés
 
La coprésidente de l’Assemblée de la Maison yézidie de la région de Cizire, Leyla Ibrahim, a déclaré que le Mouvement des femmes de Shengal fournissait une éducation et un soutien psychologique aux femmes et enfants sauvés afin qu’ils puissent surmonter leur traumatisme.
 
«Les femmes yézidies ont été emmenées à Idlib»
 
Ibrahim a déclaré que le gouvernement irakien avait manqué à son devoir envers le peuple yézidi: «À ce jour, le gouvernement irakien n’a pas rempli ses obligations légales. En raison de leur attitude irresponsable, les registres des fosses communes sont introuvables.» Elle a ajouté qu’après la libération du nord et l’est de la Syrie des mains de DAESH, les femmes yézidies captives avaient été emmenées à Idlib par DAESH / ISIS.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici