Le conseil spirituel yézidi accueillera les enfants des Yézidies victimes de l’EI

0
582
Les dirigeants yézidis de la ville de Sinjar (Shengal) ont annoncé mercredi qu’ils souhaiteraient le retour des enfants nés de femmes yézidies suite aux viols commis par des membres de l’Etat islamique (EI).
 
Selon le dévouement strict de la religion yézidie selon lequel les membres de la minorité religieuse doivent se marier au sein de leur communauté pour préserver leur religion, de nombreuses femmes yézidies rescapées de l’EI ont été forcées de décider d’abandonner leurs enfants ou de rester en exil avec eux.
 
Dans un communiqué publié mercredi, le Conseil spirituel suprême des Yézidis a déclaré qu’il ferait une exception à la règle et a appelé tous les membres de la religion à « accepter tous les survivants et à prendre en compte les problèmes auxquels ils ont été soumis au-delà de leur contrôle ».
 
Les groupes de défense des droits yézidis ont salué cette décision. Murad Ismael, le cofondateur et directeur exécutif de l’organisation Yazda, a qualifié la mesure de « décision historique ».
 
« Il est important de comprendre qu’il s’agit d’une extension de la base de la religion yézidie, où la religion est transmise par la lignée des deux parents », a-t-il écrit sur Twitter.
 
Ahmed Khudida Burjus, directeur exécutif adjoint de Yazda, a déclaré que la décision était « très importante ».
 
« Nous pensons que ces femmes méritent d’être rapatriées, y compris leurs enfants. Ils ont besoin de notre soutien, de notre respect et de notre aide. »
 
L’émergence de l’État islamique et son assaut violent contre la ville de Shengal, en Irak, en août 2014, ont entraîné le déplacement de centaines de milliers de membres de la communauté yézidie et le massacre de milliers de personnes, désormais reconnu par les Nations Unies comme un acte de génocide.
 
La plupart d’entre eux ont fui vers la région du Kurdistan, tandis que d’autres se sont réinstallés dans des pays voisins ou des États occidentaux.
 
Les membres de DAECH / ISIS ont soumis des femmes et des filles à l’esclavage sexuel, enlevé des enfants, forcé des conversions religieuses, exécuté des dizaines d’hommes et maltraité, vendu et fait subir la traite à des femmes dans des zones qu’ils contrôlaient en Irak et en Syrie.
 

Image d’enfants yézidis retrouvés dans le camp de réfugiés al-Hol abritant les familles des membres de Daech capturés à Baghouz.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici