ROJAVA : Les femmes de Jinwar s’apprêtent à célébrer la journée du 8 mars

0
424

ROJAVA – Le village de femmes libres (Jinwar), composé de 48 membres, se prépare à célébrer la Journée internationale des droits des femmes pour la deuxième année consécutive.

Le 8 mars marque la Journée internationale des droits des femmes. Elle est devenue un symbole de la libre lutte des femmes contre la mentalité autoritaire. C’est le jour du soulèvement de la voix de la liberté.

Le village de Jinwar est situé dans le nord-est de la Syrie, où seules les femmes vivent. Ces femmes célébreront la Journée internationale des femmes pour la deuxième fois. A l’approche de la Journée internationale des droits des femmes, une membre du conseil d’administration du village, Rumet Heval, a indiqué qu’elles travaillaient à la création d’un autre village pour les femmes à Deir ez-Zor.

D’autre part, Nujin Derya, membre de la commune du village, a expliqué qu’elles travaillaient aussi sur un livre racontant l’histoire du village.

« Nous célébrerons le 8 mars dans notre village »

« Nous célébrerons la Journée internationale des femmes dans notre propre village, ce qui fait doubler notre joie« , a déclaré l’une des habitantes du village, Fatima Amin, mère de six enfants et originaire de Kobanê. « Si les femmes ont pu combattre militairement, socialement et intellectuellement, nous, ici, nous avons résisté et cela se manifeste sur le terrain. Nous avons fait nos preuves là où nous gérons notre vie de manière autonome. Nous avons mis fin à la mentalité masculine. Chaque femme ici a une histoire différente, et elles créent une vie commune ici »,  dit-elle.

Un autre village pour les femmes sera construit à Deir ez-Zor

Rumet heval a parlé de l’impact du village et a noté qu’il s’agit de construire d’autres villages à Kobanê, Sulaymaniyah et Deir ez-Zor : « Pour la deuxième fois, nous célébrerons la Journée internationale des femmes. Nous célébrerons les grands sacrifices que nous avons consentis dans ce village dont toutes les femmes sont fières et admiratives dans le monde entier et il est clair que notre projet a réussi. Dans le monde entier, il est nécessaire de construire un village comme celui-ci. A Deir ez-Zor, un enseignant a fait don de 3 dounams de terre au comité préparatoire du village. (…) »

Préparation d’un livre sur le village de JINWAR

A Jinwar, il y a la Commune Internationale des femmes de différents pays comme l’Allemagne, le Kenya, l’Angleterre et la France, beaucoup de gens se rendent dans le nord et l’est de la Syrie pour visiter le village des femmes. Les femmes internationalistes se préparent à écrire un livre sur le village de Jinwar. Nujin Derya, membre de la commune internationale, a déclaré que ce village sera écrit sur les pages de l’histoire avec des lettres d’or.

Les femmes du monde entier doivent reconnaître pleinement le village des femmes

Nujin, visant à dessiner une image claire du livre pour toutes les femmes du monde, déclare : « La vie dans le village est très différente. Ce village est unique et toutes les femmes du monde doivent connaître ce village. Le village des femmes est un exemple de vie naturelle. Nous expliquerons dans le livre des points importants, tels que la manière dont les femmes luttent, les causes de la construction du village, l’environnement, comment les femmes dépendent d’elles-mêmes dans le développement de l’économie. Les femmes dans le monde vont prendre ce village comme exemple. Le village des femmes va éliminer la mentalité masculine ».

ANHA

 

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici