14 Kurdes en grève de la faim illimitée depuis 80 jours à Strasbourg

0
774
STRASBOURG – Le 17 décembre, 14 militants kurdes, dont l’ancienne députée du HDP, Dilek Öcalan, ont entamé une grève de la faim illimitée à Strasbourg avec le slogan « Brisons l’isolement, détruisons le fascisme ».
 
En dépit du fait qu’ils font maintenant face à des problèmes de santé permanents, les militants sont déterminés à poursuivre leurs actions.
 
Mardi, les grévistes de la faim ont reçu la visite de musicien Hozan Diyar, des familles de martyrs et de nombreux autres Kurdes venus à Strasbourg pour soutenir la résistance contre l’isolement.
 
En raison de l’aggravation de leurs conditions de santé, les grévistes de la faim n’ont pu rester auprès des visiteurs que peu de temps. Cependant, ils ont répété leur conviction que l’isolement d’Öcalan serait levé.
 
Si vous aimez la liberté, vous devez en payer un prix
 
Necmettin Er, qui a perdu son fils à Gabar en septembre 2018, a déclaré: « Si nous voulons la liberté, nous devons en payer le prix. »
 
« Et ce prix est lourd, mais nous allons remplir les promesses que nous avons faites à nos martyrs », déclare Er.
 
Les parents des guérilleros : les Kurdes ne vont nulle part
 
Xanê Yıldız, la mère d’un autre guérillero, est venue de Ludwigshafen, en Allemagne, pour rendre visite aux grévistes de la faim.
 
Elle a déclaré que Leyla Güven, qui dirigeait l’action des grèves de la faim, supporte le fardeau des mères et des femmes kurdes. Soulignant la croyance en Öcalan, la mère du martyr a déclaré que la résistance à la destruction imposée au chef du peuple kurde avait conduit l’AKP et Erdoğan à se livrer à des manœuvres telles que libérer Güven [de la prison d’Amed] et permettre à Mehmet Öcalan d’avoir une courte visite vvec son frère.
 
En se référant aux déclarations d’Erdoğan qui avait déclaré aux Kurdes « d’aller au Kurdistan d’Irak », Xanê Yıldız a déclaré: « Erdoğan a dit aux Kurdes d’aller en Irak et en Syrie. Nous disons qu’il ne verra pas ce jour-là. »
 
Hozan Diyar a appelé les gens à rejoindre la résistance
 
Hozan Diyar a déclaré que la grève de la faim « est une grande résistance et exige une détermination forte à chaque instant. »
 
Hozan Diyar a souligné que « ceux qui veulent détruire les Kurdes et lutter contre eux devraient en réalité « abandonner leurs rêves ».
 
Rappelant que la lutte pour la liberté kurde a coûté très cher en martyrs, Hozan Diyar a appelé tous ceux qui se définissent comme humains et démocrates à se joindre à cette résistance.
 
Nous avons une dette envers Öcalan
 
Un militant kurde du groupe parisien Muxtar, a déclaré: « Nous sommes tous endettés envers Öcalan. »
 
Le gréviste de la faim Mustafa Sarikaya a souligné que chaque martyre accroît le désir et le courage de la liberté.
 
Il a fait remarquer que la construction de la nation du peuple kurde se poursuivait avec le martyre et que les souffrances renforçaient ses ambitions et sa lutte.
 
Sarikaya a déclaré que la résistance à Strasbourg était conforme aux promesses faites aux martyrs.
 
Le gréviste de la faim kurde a déclaré que cette résistance visait à briser l’isolement contre Öcalan et à le libérer ainsi que le Kurdistan. Il a ajouté: « La cause des martyrs est notre cause. La recherche de la liberté est notre recherche. »
 
Mardi, des visiteurs sont venus manifester leur soutien aux grévistes de la faim venus d’Allemagne, de Belgique, de France et de Suisse.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici