AccueilKurdistanBashurLe massacre de trop : Les Kurdes d'Irak s'en prennent à l'armée...

Le massacre de trop : Les Kurdes d’Irak s’en prennent à l’armée turque

KURDISTAN DU SUD / IRAK – Depuis plusieurs années, la Turquie bombarde la région autonome kurde d’Irak en toute illégalité, tuant des civils et détruisant la nature et les zones d’habitation. Par ailleurs, il y a de nombreuses bases militaires turques au Kurdistan du Sud où les activités d’espionnages des renseignements turcs sont connus de tous.

Three Kurdish protestors standing on a Turkish tank in Shiladize, Duhok at a Turkish army outpost. One of them holding a hammer, the other two are making victory signs.
Ces 8 derniers mois, les bombardements de l’armée turque ont fait 20 morts civiles au Kurdistan du Sud. Rien que le 23 janvier dernier, 4 civils kurdes ont été tués par les bombardements turcs à Sheladize, district de Derelok.
 
Devant le silence coupable du gouvernement irakien et des responsables kurdes face à ces massacres, aujourd’hui, les civils kurdes ciblés par les bombardements turcs ont attaqué directement une base militaire turque à Sheladize.
 
Les manifestants ont mis le feu aux tentes et aux véhicules militaires, dont des chars. Plusieurs soldats ont été capturés également.
 
On parle d’au moins deux morts et d’une dizaine de blessés parmi les manifestants.

Les Kurdes demandent aux troupes turques de quitter le Kurdistan du Sud.

Suite à la manifestation, plusieurs hélicoptères turcs ont atterri à la base militaire à la recherche des soldats qui ont fui la base tandis que des avions turcs bombardaient les régions de Sheladize, Deralok et Zap.

 
Quand aux autorités kurdes de la région, elles ont arrêté de nombreux journalistes de la chaîne NRT couvrant l’événement et ont qualifié la manifestation de « provocation », tout en promettant d’arrêter les « coupables »…
 
La photo de couverture via K24

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici