Un Kurde en grève de la faim au Canada : L’isolement a transformé notre monde en prison

0
665

CANADA – TORONTO – Yusuf Iba est en grève de la faim depuis six jours dans la ville de Toronto, au Canada. Comme plus d’un millier de Kurdes en Europe, au Kurdistan et en Turquie, il jeûne pour soutenir la députée HDP, Leyla Güven, et sa demande de mettre fin au régime d’isolement imposé au leader kurde Abdullah Ocalan.

Yusuf Iba, originaire de Bazid, Agri, est un réfugié politique qui a cherché refuge au Canada après avoir été condamné à plusieurs années de prison par les tribunaux turcs.

Iba a déclaré que l’une des raisons qui ont déclenché sa grève de la faim était les graves attaques et massacres perpétrés par l’Etat turc contre le Kurdistan du Nord au cours des trois dernières années. « Nous n’avons aucune chance de vivre sur nos terres. Le fascisme de l’AKP étouffe toutes les couches de la société, qu’elles soient jeunes, enfants, femmes ou personnes âgées. »

Jusqu’à ce que l’on en finisse avec l’isolement

Iba a déclaré que les Kurdes, où qu’ils soient, devraient intensifier la lutte pour la liberté. « J’ai juste commencé à jeûner. Je suis prêt à continuer jusqu’à ce que l’isolement soit terminé. Nous n’attendons rien de l’Etat turc et de la mentalité de l’AKP. »

Se référant à la visite accordée à Mehmet Öcalan pour rendre visite à son frère Abdullah Öcalan, samedi dernier, Iba a déclaré : « Cette visite était une tentative de briser la grève de la faim. J’ai décidé de faire la grève de la faim une semaine avant cette visite. Je n’aurais pas pris de telles mesures si les pourparlers avec les dirigeants s’étaient poursuivis. Pour lutter contre l’injustice, je tiens à dire que nous sommes avec Leyla Güven. Sa demande est notre demande. »

L’isolement a fait de notre monde une prison

Si les revendications des militants de la grève de la faim ne sont pas acceptées, Iba, qui poursuivra son action devant le Parlement dans la capitale du Canada, a déclaré : « Nous ferons tout ce qu’il faut. Nos exigences sont des exigences humaines. Les grèves de la faim étaient connues dans les prisons, dans le passé. Tant que l’isolement continue, tout est une prison pour nous. Les Kurdes ont été brisés dans le monde entier. C’est pour faire entendre notre voix. »

Alors qu’il étudiait le département de culture religieuse à l’Université Kafkas, Iba a été soumis à l’attaque fasciste des éléments de droite turcs :  « J’ai reçu diverses sanctions disciplinaires et j’ai prolongé l’école de deux ans. J’ai été détenu plusieurs fois et j’ai été soumis à la violence policière. Ils ont fait plusieurs descentes chez nous et nous ont agressés, moi et ma famille. Ils m’ont mis une arme sur la tempe. J’ai été condamné à 7 ans et 11 mois de prison. Le dossier est maintenant devant la Cour suprême. J’ai été attaqué par la police pendant la résistance de Kobanê et condamné à 1 an et 6 mois de prison. »

https://anfenglishmobile.com/news/hunger-striker-in-canada-isolation-turned-our-world-into-prison-32229

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici