La Turquie retire des dizaines de personnes impliquées dans un réseau de prostitution à Afrin

0
460

Pour rappel, dans cet article daté d’octobre 2018, on parle du trafic d’êtres humains impliquant les forces turques à Afrin :

L’armée turque a retiré des dizaines de membres du personnel de sécurité d’Afrin après que les forces turques ont été impliquées dans un réseau de trafic d’êtres humains qui s’en prenait aux femmes et aux filles de la région.

 
Une chaîne de Telegram pro-Armée syrienne libre (ASL) a publié des preuves de l’existence du réseau de traite d’être humain au début de la semaine, après que des responsables turcs ont refusé de libérer un travailleur des médias affilié à l’ASL. Des photos de cartes d’identité officielles appartenant à au moins deux membres du personnel de sécurité turc ont été publiées, ainsi que des photos de certaines de leurs victimes.
 
Selon SMART news, une source locale a déclaré que 40 hommes au total avaient été retirés, dont un général de division nommé Duran. Ces hommes appartenaient à l’armée, à la police et aux services de renseignement turcs et ont été rappelés à des postes à Hatay, en Turquie.
 
Le fait que des membres du personnel turc aient été impliqués dans la traite d’êtres humains et la prostitution forcée à Afrin signifie qu’ils peuvent faire l’objet d’enquêtes pour crimes de guerre et que l’armée turque peut être tenue responsable. Un récent rapport des Nations Unies sur les violations des droits de l’homme à Afrin ne va pas jusqu’à accuser la Turquie pour les crimes commis par les forces de l’opération « rameau d’olivier », mais note que si l’implication turque peut être prouvée, la Turquie pourrait en être tenue responsable. Amnesty International a déclaré en août que « les forces turques donnent carte blanche aux groupes armés syriens pour qu’ils commettent de graves violations des droits humains contre les civils dans la ville d’Afrin », mais a refusé de discuter du rôle joué par les forces turques elles-mêmes.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici