Massacre de Roboski : Nous avons été tués à cause de notre identité

0
588

TURQUIE / BAKUR – Ferhat Encu a écrit une lettre à l’occasion de l’anniversaire du massacre de Roboski : « Nous connaissons les auteurs de ce massacre. Nous n’avons pas été tués juste parce que nous étions pauvres, nous avons été tués à cause de notre identité et de notre appartenance. »

34 Kurdes, majoritairement des mineurs, ont été tués délibérément alors qu’ils transportaient des marchandises à la frontière entre la Turquie et le Kurdistan du Sud lorsque des avions de combat turcs F-16 ont bombardé leur convoi le 28 décembre 2011.

L’ancien député du HDP, Sirnak Ferhat Encu, tenu en otage dans la prison de Kandira, a écrit une lettre à l’occasion du 7e anniversaire du massacre de Roboski et a déclaré que le massacre où il a perdu son frère Serhat et de nombreux autres proches était une tache noire dans l’histoire humaine.

Encu a souligné qu’il n’y a pas eu une seule enquête sur les auteurs du massacre malgré tout le temps qui s’est écoulé, et a ajouté que les familles qui luttent pour la justice ont été punies à la place : « Par des jugements rendus par un accord politique qui a perdu sa conscience et un pouvoir judiciaire qui est tombé sous le contrôle de cet accord politique, ils ont couvert ce massacre, qui a ouvert de profondes blessures dans la conscience de l’humanité qui ne cessent de saigner. L’histoire se souviendra de cette injustice et lui demandera des comptes. La loi et l’appareil judiciaire sont chargés d’atténuer les pertes de la victime, et non de défendre ceux qui sont à l’origine de la victimisation. Des lois sont élaborées à cet effet, dans le cadre des droits et libertés fondamentaux ».

Nous avons été assassinés à cause de notre identité

« Mais malheureusement, dans ce massacre et dans bien d’autres comme celui-ci, ce qui est nécessaire n’a pas été fait. Depuis le jour du massacre de Roboski, nous nous sommes battus pour nous dresser contre les esprits qui ont fait couler des rivières de sang sur ces terres, pour mettre fin à la souffrance des mères et pour établir la fraternité et la paix que ces terres ont toujours désirées. Nous continuerons à nous battre. Nous connaissons les auteurs de ce massacre. Nous n’avons pas été tués simplement parce que nous étions pauvres, nous avons été tués à cause de notre identité et de notre appartenance, et malheureusement, cela continue encore. »

Nous devons crier la vérité à voix haute sans crainte

« Ces terres ont connu de grandes souffrances. Et ceux qui ont causé ces souffrances sont une poignée de tyrans qui cherchent à défendre leurs propres intérêts. Il faut qu’il y ait une véritable confrontation pour que ces douleurs cessent. La compréhension de l’anéantissement et du déni ne peut mettre fin à la pauvreté ni aux différences qui font de nous ce que nous sommes. La vérité ne peut pas être couverte par des canons, des chars ou des F-16 [avions de guerre utilisés par l’armée turque dans le massacre de Roboski]. Il n’y a pas d’autre moyen que de le voir et de le savoir. Tout le reste est synonyme de plus grandes douleurs. Nous devons mettre en avant notre détermination à nous battre et notre volonté pour que de telles douleurs ne se reproduisent plus. Nous devons crier la vérité et la justice sans crainte.

De nombreux massacres et morts comme le massacre de Roboski ont été abandonnés dans les profondeurs sombres d’Ankara. Le gouvernement de l’AKP n’a assumé la responsabilité d’aucun incident et a tenté de dissimuler la vérité en déformant les faits. C’est un devoir de conscience de lutter contre cette compréhension dégénérée et corrompue. J’en appelle à tous avec conscience pour qu’ils remplissent ce devoir. J’appelle tous les défenseurs des droits humains et les avocats à faire preuve de solidarité avec Roboski pour faire la lumière sur la vérité concernant Roboski par des moyens légaux ».

https://anfenglishmobile.com/kurdistan/encu-we-have-been-killed-due-to-our-identity-and-our-belonging-31719

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici