Les Kurdes lancent une grève de la faim illimitée à Strasbourg

0
799
STRASBOURG – L’organisation faîtière kurde KCDK-E (Le Congrès de la Société démocratique kurde d’Europe) a annoncé qu’ils allaient lancer une grève de la faim à durée illimitée à Strasbourg avec 18 personnes. La grève de la faim, qui débutera le 17 décembre, est lancée contre l’isolement carcéral imposé à Abdullah Öcalan.
 
Voici la déclaration du KCDK-E :
 
« Avec l’isolement du leader du peuple kurde Abdullah Öcalan, la politique de guerre du dictateur turc Erdoğan et du gouvernement fasciste AKP / MHP s’est encore aggravée. Alors que toute l’opposition démocratique et révolutionnaire est soumise à une répression impitoyable, le système d’isolement d’Imrali [l’île prison où Ocalan est maintenu] s’étend à tout le pays et au Moyen-Orient.
 
Nous devons briser l’isolement sur Imrali. Ceci est nécessaire pour assurer le développement de la liberté et de la démocratie en Turquie, pour arrêter les massacres du régime Erdoğan au Kurdistan, pour promouvoir la liberté et l’égalité entre les peuples et pour résoudre tous les problèmes existants par le dialogue.
 
Nous saluons la coprésidente du Congrès de la société démocratique (DTK), Leyla Güven, qui est en grève de la faim depuis le 7 novembre. Nous saluons également les prisonniers qui ont entamé aujourd’hui une grève de la faim illimitée. Les grèves de la faim à l’intérieur et à l’extérieur des prisons ont déjà fait parler d’elles, mais le CPT [Comité pour la prévention de la torture] et d’autres institutions doivent encore rompre le silence sur la situation d’Abdullah Öcalan.
 
Dans une tentative de contenir la réaction du public, le dictateur Erdoğan veut contrer notre mouvement politique en multipliant ses attaques au Kurdistan, dans le nord de la Syrie et dans les prisons. Les raids aériens effectués sur Makhmur et Shengal le 13 décembre font partie de cette attaque massive.
 
Pour cette raison, nous devons faire passer notre résistance à un niveau supérieur. Sur cette base, nous avons décidé d’entamer un nouveau processus d’action avec 18 amis à Strasbourg sur la base de la transformation des grèves de la faim que nous avons récemment lancées pour briser l’isolement de M. Öcalan, en un jeûne illimité (…).
 
Nous devons briser l’isolement pour que la liberté des peuples du Kurdistan et de la Turquie soit réalisée et pour que la guerre cesse. C’est un processus qui exige un prix et des sacrifices. C’est pour cette raison que nous entamons une grève de la faim illimitée le lundi 17 décembre.
 
En tant que KCDK-E, nous appelons notre peuple, tous les progressistes, révolutionnaires, démocrates, intellectuels et tous les opposants qui ont connu la cruauté du régime d’Erdoğan, à assister à notre conférence de presse qui se tiendra le 17 décembre à 13 heures devant le bâtiment du CPT, avenue de l’Europe à Strasbourg. »
 
Via ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici