La libération d’Hajin, dernier bastion de Daesh, est imminente

0
680

SYRIE – DEIR EZ ZOR – L’offensive « Tempête de Jazira » lancée par les Forces démocratiques syriennes (FDS) pour libérer les zones au sud de Hesekê et au nord de Deir ez-Zor de l’occupation de Daesh a atteint son stade final avec l’opération Hajin. Les unités des FDS ont libéré une grande partie de la ville en plusieurs endroits.

Histoire et situation d’Hajin

Hajin appartient à la zone administrative de la région al-Bukemal et comptait 37.870 habitants selon un recensement de 2004.

La petite ville se trouve directement sur la rive de l’Euphrate et ressemble à une péninsule. Trois côtés sont entourés d’eau. La ville de Deir ez-Zor est à 110 kilomètres, al-Bukemal à 35 kilomètres. La ville de Hajin a une superficie de 250 kilomètres carrés.

Fondée il y a 265 ans, la ville tire son nom des chameaux hadjins élevés dans la région, connus pour leur rythme rapide. Le coton, le blé et la betterave à sucre sont cultivés dans les champs de la région. La population vit principalement de l’élevage et de l’agriculture. A l’origine, Hajin était un petit village, ce n’est qu’en 1963 que les routes menant à Deir ez-Zor et al-Bukemal furent construites. En 1983, Hajin est devenue une ville et a obtenu des conduites d’eau et des lignes téléphoniques.

Hajin dans la guerre de Syrie

En 2013, les forces du régime syrien se sont retirées de la région et Hajin a été occupé par l' »Armée syrienne libre ». De jeunes hommes locaux ont été recrutés par l’armée syrienne libre (ASL) comme mercenaires rémunérés. Plus tard, l’ASL a quitté Hajin sans combattre l' »État islamique », qui a occupé la ville et a cruellement assassiné les jeunes mercenaires de l’ASL.

La signification stratégique

Les FDS ont lancé leur offensive sur Hajin en septembre. Daesh utilisant les conditions géographiques de la région a construit sa ligne de défense en conséquence. Hajin est le dernier bastion de Daesh à l’est de l’Euphrate. Il y avait beaucoup d’islamistes étrangers dans la ville.

Les FDS ont reçu un appel du peuple de Hajin pour la libération de la ville. Le peuple a dénoncé les cruautés de Desh et a exprimé sa volonté de participer à l’offensive. Selon l’appel, le harcèlement inhumain à Hajin s’est intensifié après la défaite de Daesh à Raqqa, les islamistes étrangers jouant le rôle principal.

Victoire sur Daesh dans le nord et l’est de la Syrie

Avec la coalition internationale contre Daesh, les FDS ont convenu que la sécurité civile est l’objectif premier de l’offensive de libération. Des tracts ont été largués au-dessus de Hajin demandant à la population de se tenir à l’écart des bases de Daesh avant le début des frappes aériennes.

Les FDS ont mis en place des couloirs sécurisé et évacué des milliers de personnes. Les unités de combat continuent d’avancer et de libérer de plus en plus de personnes chaque jour. Les civils sont pris en charge par les structures civiles de l’administration autonome du nord et de l’est de la Syrie et sont hébergés dans un centre de réception provisoire.

Pour l’instant, ce n’est qu’une question de temps avant que Hajin ne soit complètement libéré. Par la suite, les forces FDS prendront des mesures pour assurer un retour en toute sécurité de la population. Avec la libération de Hajin, Daesh aura été expulsé de toute la Syrie du Nord et de l’Est.

https://anfenglishmobile.com/rojava-northern-syria/the-meaning-of-isis-stronghold-hajin-31457

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici