KCK : La Turquie attaque les Kurdes pour maintenir son fascisme debout

0
1273
Le KCK a déclaré que la Turquie avait attaqué Makhmur, Shengal et Rojava pour garder son fascisme sur ses pieds et avait appelé à une résistance plus forte contre le fascisme.
 
La présidence du Conseil exécutif de l’Union des communautés du Kurdistan (KCK) a publié une déclaration à la suite de l’attaque turque qui a coûté la vie à quatre femmes de Makhmur jeudi soir.
 
Notant que les menaces croissantes d’occupation turque et les attaques contre Makhmur et Shengal avaient une signification particulière, le communiqué de KCK a déclaré que la Turquie tentait de maintenir la Syrie dans un état de guerre constant afin de maintenir son propre fascisme.
 
Voici la déclaration du KCK :
 
« L’État turc, qui a fondé son existence sur le génocide physique et culturel des peuples et des groupes confessionnels depuis sa fondation, continue ses attaques contre les peuples de la région, dont les Kurdes en premier lieu et les groupes confessionnels. Dans cette optique, l’État fasciste turc a récemment attaqué le camp de réfugiés de Makhmur et Shengal et a menacé de lancer de nouvelles attaques d’invasion dans le nord et l’est de la Syrie. L’attaque contre le camp de Makhmur, qui est sous la protection de l’ONU, a coûté la vie à quatre femmes patriotes. Que Dieu accorde le repos à leur âme. Nous offrons nos condoléances aux habitants de Makhmur et du Kurdistan.
 
Il va sans dire que les menaces de l’État fasciste turc d’occuper le nord et l’est de la Syrie et les attaques contre Shengal et Makhmur ont une signification particulière. Les menaces turques d’occuper le nord et l’est de la Syrie visent à éliminer la vie démocratique, libre et égale que les peuples y ont construite. En effet, le fascisme considère la démocratie, la liberté, l’égalité et la paix comme une menace contre lui-même. La Turquie sait très bien qu’elle ne pourra plus maintenir le fascisme en vie une fois qu’un ordre démocratique aura été instauré en Syrie. Pour que son fascisme puisse survivre, la Turquie s’efforce de maintenir la Syrie dans un état de guerre permanent, car le fascisme se nourrit de sang et de l’inimité.
 
La Turquie a attaqué Makhmur l’indomptable
 
La raison pour laquelle le fascisme de l’AKP-MHP vise constamment Makhmur est la position digne de notre peuple là-bas et le système qu’ils y ont mis en place. Les habitants de Makhmur se tiennent debout depuis 25 ans contre toutes les attaques. De Sur à Cizre, d’Afrin à Bamerne, le peuple de Makhmur a été le symbole de la résistance honorable de notre peuple contre le fascisme turc. Pour cette raison, le fascisme a attaqué la position digne et non fléchie de notre peuple en la personne de Makhmur.
 
La Turquie veut faire ce qu’elle n’a pas pu réaliser par l’EI
 
Ce n’est pas un hasard si le fascisme turc fait de Shengal une cible continue. La Turquie a attaqué les peuples minoritaires et les groupes religieux de Shengal. La Turquie ne tolère pas le fait que notre peuple yézidi, qu’elle s’est efforcée de détruire, soumis à l’exil et aux massacres pendant des siècles, retrouve sa volonté aujourd’hui. La Turquie tente d’exécuter par elle-même ce qu’elle n’a pas pu réaliser par l’Etat islamique [DAESH] à Shengal. En la personne des Yézidis, la Turquie a attaqué les Alavis, Kakais, Shabaks, les Assyro – chaldéens et les Chrétiens. L’État fasciste turc a sans aucun doute pour but de créer un conflit, d’intimider et d’opprimer notre peuple par le biais de ces attaques.
 
Le silence de l’ONU devant l’attaque de Makhmur est inacceptable
 
Tout comme ce qui s’est passé pendant la Première Guerre mondiale, les attaques de l’État turc contre les Kurdes et d’autres peuples de la région ne se développent pas aujourd’hui en dehors de la connaissance et de l’approbation des puissances internationales et régionales. L’espace aérien irakien est sous contrôle américain et de telles attaques ne peuvent avoir lieu sans l’approbation des États-Unis. Lors d’un incident précédent, l’Etat turc avait déclaré que l’attaque contre notre camarade Zeki Şengali avait été apportée à la connaissance du gouvernement irakien. Tout comme à l’époque, le gouvernement irakien n’a pas non plus adopté une attitude dissuasive face à l’attaque la plus récente. Il en va de même pour le gouvernement du Kurdistan du Sud. Cette situation montre que les attaques turques sont également approuvées par les gouvernements de l’Irak et du Kurdistan du Sud. Il est inacceptable que l’ONU ne prenne aucune position face à l’attaque contre le camp de Makhmur, qui est sous sa propre protection.
 
La résistance honorable des peuples de Makhmur et Shengal
 
Notre peuple à Makhmur et à Shengal a manifesté une position honorable et une résistance contre le fascisme après les attaques. Nous, le Mouvement de la liberté kurde, saluons l’attitude honorable de notre peuple à Makhmur et à Shengal. Les peuples kurdes, arabes, turkmènes, assyriens, musulmans, chrétiens et yézidis, ainsi que notre peuple du nord et de l’est de la Syrie, se sont également soulevés contre les menaces d’invasion du fascisme. Nos peuples ont très bien vu que l’attaque visait non seulement les Kurdes, mais aussi la vie libre et démocratique qu’ils ont bâtie ensemble. Nous saluons la dignité de notre peuple face aux menaces d’invasion. Sur cette base, nous appelons l’ensemble de notre peuple, en premier lieu ceux du nord et de l’est de la Syrie, à résister plus fermement au fascisme, et nous invitons les amis des Kurdes à montrer leur solidarité avec cette résistance. »
 
Via ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici