La Turquie a commis des crimes contre l’humanité à Afrin & forcé les Yézidis à se convertir à l’islam

0
110
ROJAVA – QAMISHLO – Au cours de la troisième et dernière session du Forum international sur le changement démographique et le nettoyage ethnique à Afrin, les participants ont souligné que la Turquie avait commis des crimes contre l’humanité à Afrin, contraint les Yézidis à se convertir à l’Islam et détruit les sanctuaires des minorités religieuses telles que les Yézidis et les Alévis.
 
Les discussions de la troisième session ont montré que la Turquie représentait désormais l’idéologie capitaliste nationale et l’islam radical et s’attaquait à tous les projets démocratiques de la région.
 
Les discussions ont porté sur la nécessité de confronter les organisations légales pour le changement démographique et le nettoyage ethnique pratiqué contre les habitants d’Afrin, décrivant ce que la Turquie est en train de commettre en tant que crime contre l’humanité. Soulignant que la Turquie n’a respecté ni le droit international ni le droit humanitaire lors de ses guerres, en particulier le droit international humanitaire, qui interdit de tuer ou de prendre pour cible des civils, en particulier des femmes et des enfants, en temps de guerre et de conflit.
 
Les discussions ont montré que l’un des plus grands crimes commis par la Turquie contre les minorités d’Afrin consistait à forcer les Yézidis à se convertir à l’islam et à faire la prière islamique, ainsi que de détruire leurs sanctuaires et les sites des Alévis.
 
Les discussions et interventions au cours de la session légale ont montré que l’occupation turque à Afrin était illégale. Par conséquent, la Turquie devait s’engager en tant qu’État membre de l’institution internationale à respecter les pactes et conventions internationaux et la communauté internationale devait reconnaître que la Turquie est un pays occupant.
 
Via ANHA

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici