L’Académie internationale des YPJ le 25 novembre : L’heure est venue !

0
527
« Les YPJ impliquent les femmes dans leur ensemble, avec leur corps, leur esprit et leur âme, dans un processus collectif constant de développement. Grâce à l’éducation idéologique, nous comprenons profondément ce que nous défendons et, plus important encore, ce que nous défendons pour vivre et grandir ensemble. »
 
L’Académie internationale des YPJ (unités de défense des femmes) a publié un communiqué le 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes.
 
Le communiqué de l’Académie Internationale des YPJ – Sehîd Ivana Hoffman, a déclaré ce qui suit :
 
« Aujourd’hui, le 25 novembre, les femmes et les hommes opprimés du monde entier inondent à nouveau les rues de leurs couleurs et de leurs corps différents, marquant la fin d’une histoire patriarcale déjà trop longue. Le moment est venu, nous ne demandons pas seulement la fin immédiate de la guerre mondiale contre les femmes, mais nous sommes prêtes à attaquer le cœur du système en créant une nouvelle vie libre.
 
Pendant des milliers d’années, on nous a appris à nous taire, on nous a appris que la seule violence légitime était celle de l’État patriarcal sous tous ses aspects : forces de police, armée, frontières et prison, famille, église, institutions médicales et de santé mentale, système du travail, école, etc. Mais nous comprenons qu’un pouvoir qui utilise la violence pour opprimer et réprimer le peuple ne peut jamais être légitime. Nous reconnaissons également que nous sommes socialisées dans un système d’oppression patriarcale qui est toujours vivant en nous et dans nos communautés. Nous ne pouvons être libres tant que nous n’aurons pas complètement éradiqué cet état d’esprit.
 
Nous pensons que le temps est venu de détruire ce monopole une fois pour toutes et de reprendre ce qui a toujours été le nôtre : L’utilisation de l’auto-défense. Tous les genres opprimés ont en eux une force innée prête à passer à l’action pour défendre nos valeurs, nos terres et notre liberté. En tant qu’internationalistes, à la mémoire de toutes les femmes qui ont lutté, de nos grands-mères partisanes, de nos sœurs combattantes et des femmes qui lutteront dans l’avenir, nous décidons maintenant de rejoindre les forces démocratiques féminines des YPJ. Nous décidons d’y adhérer afin de soutenir et de défendre une Révolution menée par une organisation autonome de femmes qui est source d’inspiration et d’espoir pour toutes les femmes du monde. Nous avons décidé de nous joindre aux YPJ, reconnaissant l’importance de prendre la responsabilité de notre propre défense contre nos oppresseurs. Nous devons nous défendre parce que personne d’autre ne peut le faire pour nous.
 
La légitime défense signifie une lutte d’idées et une action contre le pouvoir et sa violence afin de protéger ce qui est important et essentiel, notre unité. Il appartient à tous les êtres vivants. les humains, les animaux et même les plantes, comme une rose parée d’épines non pas pour attaquer, mais pour se défendre, ou des arbres émergeant de la terre les uns à côté des autres, se protégeant les uns les autres et créant une forêt. Avec des peurs, des paranoïas de sécurité et une violence systématique, nos oppresseurs ont tenté, au cours de l’histoire, de nous amener à leur déléguer notre défense. En nous présentant comme des victimes ou des êtres faibles, ils ont brisé notre capacité à nous battre et à nous soutenir mutuellement. Mais comment notre ennemi peut-il nous défendre ? Lorsque nous voulons nous rebeller, on nous appelle des sorcières, des folles ou des hystériques. Dans la société moderne, ils nous ont offert la possibilité de faire partie de leur armée nationale, présenter cela comme une réussite de l’égalité des sexes. Mais nous ne serons jamais des soldates, nous voulons être des femmes libres dans un monde libre, et c’est une très grande différence.
 
Chez les YPJ, l’autodéfense ne se limite pas à la pratique militaire. Les YPJ impliquent les femmes dans leur ensemble, avec leur corps, leur esprit et leur âme, dans un processus de développement collectif constant. Grâce à l’éducation idéologique, nous comprenons profondément ce que nous défendons et, plus important encore, ce que nous défendons pour vivre et grandir ensemble. Nous apprenons que les relations et les communautés que nous construisons sont plus utiles et plus fortes que les armes. La société moderne essaie de nous diviser et de nous amener à nous battre, mais aux YPJ, nous créons une autodéfense basée sur le soutien mutuel et la solidarité entre les femmes.
 
Les organisations de femmes autonomes, en tant que YPJ, sont l’espace où nous pouvons nous retrouver hors du système capitaliste et de sa mentalité, en trouvant la force de faire un pas vers un monde nouveau, celui que nous portons dans nos cœurs.
 
Nous continuons notre combat avec nos martyres Avesta Xabur, Anna Campbell, Alina Sanchez, Ivana Hoffman et toutes les autres femmes qui ont bravement donné leur vie pour notre avenir libre ensemble.
 
Jin, Jiyan, Azadî ! »
 
Via ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici