Une bibliothèque de livres en kurde ouverte à Sur, Amed

0
598

TURQUIE / BAKUR – AMED – La bibliothèque propose une variété de livres en kurde, spécialement pour les enfants et les jeunes adultes.

La bibliothèque de livres entièrement kurde fait partie de la campagne lancée il y a quelques jours dans la ville de Amed par la plate-forme de la langue kurde, dont font partie le Parti démocratique des peuples (HDP), le Parti des régions démocratiques (DBP) le Parti de la liberté et du socialisme (OSP), le Parti démocratique du Kurdistan – Bakur (KDP-B), le Parti démocratique du Kurdistan – Turquie (KDP-T), le Parti socialiste du Kurdistan (PSK), le Parti de la liberté du Kurdistan (PAK), et le Mouvement pour la liberté (Azadi)…

La plate-forme vise à faire reconnaître le kurde en tant que langue officielle en Turquie. La bibliothèque du quartier de Ziya Gökalp a été ouverte dans l’esprit des objectifs de la Plateforme.
 
Les livres de la bibliothèque sont en dialecte kurmancî et kirmanckî (zaza).
 
Un des responsable de la bibliothèque, Ilyas Karagöz a déclaré qu’il avait ouvert un lieu de travail sur les antiquités à Sur, berceau de l’histoire, il y a 7 ans. « Depuis que je suis enfant, j’aimais l’histoire et l’art. Après avoir trouvé cet endroit, j’ai ouvert le marché des antiquités et, à l’étage supérieur, j’ai commencé à préparer une galerie d’art. Dans la galerie d’art, des sculptures, des peintures et des œuvres d’artisanat sont exposées. Il y a quelques mois, nous avons décidé d’ajouter une bibliothèque kurde à notre galerie d’art » a déclaré Karagoz.
 
Une bibliothèque contre l’assimilation forcée
 
Karagöz, qui a commencé le travail de la bibliothèque il y a un mois, a déclaré que le travail était maintenant terminé et que les jeunes manifestaient un grand intérêt pour la bibliothèque.
 
Karagöz a souligné que la bibliothèque propose une variété de livres pour enfants, des romans, des poèmes, des histoires, des dictionnaires et des livres d’aventures.
 
Rappelant à quel point les enfants et les adolescents du Kurdistan et de la Turquie sont confrontés à une politique d’assimilation considérable, Karagöz a déclaré: « L’avenir du pays, ce sont nos enfants et nos jeunes. À cette fin, la bibliothèque propose notamment des livres pour enfants et adolescents. La langue kurde est une responsabilité pour chaque Kurde. Et c’est parce que j’ai senti cette responsabilité que j’ai décidé d’ouvrir cette bibliothèque à Amed. »
 
Cuma Karakoç passe quatre heures par jour à lire des livres à la bibliothèque. « Quand j’étais au village, ils m’ont appris le turc et c’est plus tard que j’ai appris le kurde. Nous avons été soumis à une politique d’assimilation. Et c’est pour contrer cette assimilation que nous devons d’abord apprendre notre langue maternelle. Les jeunes devraient apprendre à lire et à écrire en kurde. »
 

Via ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici