SYRIE: L’évolution démographique des terres occupées est une répétition des occupations antérieures

0
391
SYRIE – ALEP – Le membre du corps présidentiel du MSD (Le Conseil démocratique syrien), Mari al-Shibli a dénoncé l’occupation turque du territoire syrien, soulignant que l’Etat turc voulait répéter les scénarios précédents et occuper une partie du territoire syrien en ouvrant la voie au changement démographique comme ce fut le cas à Iskenderun.
 
L’entretien du membre du corps présidentiel du MSD, Mari al-Shibli, a eu lieu lors d’un entretien avec l’agence ANHA sur le sort des zones occupées par l’Etat d’occupation turc depuis 2016.
 
Al-Shibli a déclaré : « Les complots les plus dangereux sont les complots turcs qui visent à changer la démographie des régions de la Syrie et à répéter le scénario de la coupe des terres de la Syrie comme l’Iskenderun ».
 
Il a ajouté : « Il y a une contradiction entre les déclarations du président turc Erdogan et la réalité dans les zones occupées, où Erdogan confirme qu’il vise à promouvoir la sécurité et la stabilité, mais d’un autre côté, nous voyons quelles violations ont lieu dans les régions de Jrablos et Azaz, Al-Bab et Afrin. Les identités syriennes sont remplacées par des identités turques. Comment puis-je être syrien et avoir une identité turque. »
 
Il a ajouté que la Turquie visait à établir une poste dans la ville d’al-Bab directement liée à la Turquie. Il a poursuivi, « Ils vont également établir une grande ville industrielle pour le Conseil économique liée aux commerçants turcs et travailler à ouvrir des routes entre les États turcs et les villes syriennes qu’ils occupaient comme l’autoroute Rajo-Hatay. Dans toutes les zones occupées, le drapeau turc est hissé. »
 
Al-Shibli a déclaré : « La politique de l’occupant nous rappelle les jours du mandat français dans lequel l’Iskenderun a été coupé, et nous n’oublierons pas les zones de Kilikia qui a toujours été suivie par l’État abbasside, il y a donc des précédents. On peut dire qu’Erdogan essaie de répéter l’histoire. »
 
Al-Shibli a ajouté : « Quiconque dit qu’il occupera le nord et le nord-est de la Syrie, nous le combattrons avec nos aspirations et nous défendrons notre histoire et notre culture, et la preuve en est les batailles qui ont lieu à Deir ez-Zor et Hajin pour les libérer des mercenaires de Daesh ».
 
Il a conclu : « Nous travaillerons pour restaurer tout ce qui est notre droit historique, et je souhaite que l’Etat syrien et tous ses employés travaillent pour une nouvelle constitution qui garantisse le droit de chacun à entamer le dialogue et à expulser les occupants qui veulent couper nos terres. »
 
Source

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici