L’université de Kobanê, un an après

0
619
Université de Kobanê
ROJAVA – KOBANÊ – L’université de Kobanê a ouvert ses portes en septembre 2017 avec 45 étudiants. Cette année, 120 personnes se sont déjà inscrites et ce nombre est en augmentation.
 
Les classes et les laboratoires de l’université de Kobanê sont toujours dans un bâtiment provisoire, mais comme l’explique le directeur Kamal Basrawi, «le nouveau bâtiment qui abritera l’université est presque terminé et nous pensons pouvoir nous y installer l’année prochaine».
 
À sa création, l’Université comptait deux facultés : les sciences (mathématiques, chimie et physique) et les arts et les sciences humaines (littérature et langue kurdes). Les étudiants inscrits à l’année scolaire de 2017 étaient 45. Mais cette année, l’afflux d’étudiants est beaucoup plus important. À ce jour, 120 personnes se sont inscrites, 90 ont choisi le département scientifique et 30 le département des sciences humaines.
 
Cette année, de nouveaux départements seront également ouverts: biologie pour la faculté des sciences et littérature arabe pour la faculté des sciences humaines. Ce département est à Gire Spi, mais les cours seront donnés à l’université de Kobanê.
 
«La région est toujours menacée par de nombreuses puissances et forces étrangères. Il est donc difficile d’organiser notre travail. Pourtant, nous le faisons et nous augmentons le nombre d’enseignants ainsi que l’offre pour nos étudiants. Nous attendons maintenant deux professeurs qui enseignaient à l’université Afrin et qui vont maintenant enseigner ici, car ils ont été obligés de fuir avec des dizaines de milliers de personnes après l’occupation turque», a déclaré le directeur Basrawi.
 
Le manque d’enseignants empêche l’université d’ouvrir de nouveaux départements. L’année dernière, ils étaient 15 (dont 8 titulaires d’un master). Cette année, en plus des 15, il y aura 5 nouveaux doctorants et 8 doctorants en maîtrise. Les enseignants viennent principalement de Kobanê et également d’autres villes.
 
L’université a élaboré un programme basé sur les programmes arabe et internationaux. «Les cursus durent 4 ans et sont divisés en deux semestres. Notre système d’évaluation et d’examen – a ajouté le directeur – est différent du système traditionnel. En fait, nous préférons évaluer les étudiants tout au long de l’année plutôt que sur la base d’un seul examen final. C’est pourquoi il n’y a pas d’examens », a déclaré Basrawi.
 
L’université, comme tous les niveaux d’enseignement, est gratuite et ouverte à tous les étudiants. «Notre objectif est d’éduquer. L’éducation n’est pas une entreprise, c’est un outil pour former des citoyens, responsabiliser les futurs citoyens », a déclaré Basrawi.
 
Kamal Basrawi a confirmé que l’Université de Kobanê avait des relations avec certaines universités du Kurdistan du Sud, mais également en Ukraine, en Lybie, à Umraniya et en Allemagne. «Nous sommes une nouvelle institution mais nous souhaitons collaborer avec d’autres universités du monde entier. Nous attachons une grande importance aux relations avec d’autres institutions à l’étranger, nous attachons une grande importance aux échanges et nous pensons pouvoir tirer beaucoup d’enseignements d’autres expériences », a déclaré Basrawi.
 
Être une nouvelle institution et travailler sur un nouveau programme signifient que les ressources sont encore limitées, malgré les efforts considérables déployés par l’Administration autonome. « Nous commençons à construire la bibliothèque universitaire et nous allons bientôt déménager dans le nouveau bâtiment officiel car nous payons un loyer pour celui-ci. »
 
Source

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici