Plusieurs centaines d’années de prison demandées pour Kışanak et Tuncel

0
950
TURQUIE – MALATYA – Deux femmes politiques kurdes, Gültan Kışanak et Sabahat Tuncel sont en prison depuis 2016 pour leurs activités politiques. La « justice » turque demande 375 ans de prison pour les deux femmes.
 
La co-maire de la municipalité d’Amed, Gültan Kışanak, et la coprésidente du DBP (Parti des régions démocratiques), Sabahat Tuncel, ont comparu pour terrorisme devant la Cour pour la neuvième audition de leur procès.
 
Le procureur a demandé des peines d’emprisonnement pour Kışanak pour avoir «établi et dirigé l’organisation [terroriste]» et pour Tuncel pour «l’adhésion à l’organisation [terroriste]».
 
Le procureur de Diyarbakir est responsable de l’affaire Gültan Kışanak, co-maire de la municipalité métropolitaine d’Amed, arrêtée en octobre 2016 et de Sebahat Tuncel, coprésidente du DBP, arrêtée en novembre 2016, après que l’AKP eut nommé un administrateur à la municipalité de Diyarbakir.
 
Le procès se déroule devant le tribunal pénal no 1 de Malatya. Le procureur a demandé 230 ans de prison pour Kışanak et 145 ans pour Tuncel. Les accusations seraient «établir et gérer une organisation [terroriste]», «participer à des réunions et marches non autorisées» et «faire de la propagande pour l’organisation [terroriste]».
 
Les avocats des deux politiciennes kurdes ont assisté à l’audition au nom de leurs clientes qui n’ont pas été présentées à la Cour.
 
Le procès a été ajourné au 8 octobre 2018.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici