« Le nouveau cabinet ministériel [turc] est une affaire de famille. »

0
736
TURQUIE – Commentant le nouveau cabinet minstériel d’Erdoğan, Filiz Buluttekin, présidente de la branche provinciale du HDP d’Amed, a déclaré : « Ce n’est pas un cabinet, mais une entreprise familiale. »
 
Le président turc et leader de l’AKP, Recep Tayyip Erdoğan a repris le pouvoir lors de l’élection du 24 juin et a annoncé il y a quelques jours le Cabinet des ministres dans le cadre de son « système présidentiel à la turque ». L’annonce du Cabinet a donné lieu à des discussions et les forces démocratiques l’ont qualifié de « Cabinet de guerre ».
 
Pas de nouveau cabinet
 
Filiz Buluttekin, coprésidente de la section provinciale du parti démocratique des peuples (HDP) d’Amed (Diyarbakır), s’est entretenue avec ANF au sujet du nouveau cabinet :
 
« Depuis la fondation de la République de Turquie, un régime gouverne sur la base d’une pensée nationaliste. Le nouveau gouvernement n’est donc que la dernière variante d’un régime qui ignore les principes démocratiques et les minorités.
 
Le Cabinet n’est pas nouveau non plus, parce qu’il est rempli de noms qui ont causé la guerre et le chaos au cours des trois ou quatre dernières années, empêché la démocratisation et montré une attitude fasciste et un système installé par un seul homme. En particulier, lorsqu’on regarde les ministères impliqués dans la sécurité, on constate que l’ancien ministre de l’Intérieur Suleyman Soylu est reconduit et que le chef d’état-major, Hulusi Akar, a été nommé Ministre de la Défense. Cela signifie que les libertés sont davantage reléguées à l’arrière-plan. La composition du Cabinet montre que la soi-disante politique de sécurité continue d’occuper le devant de la scène ».
 
Au sujet de la nomination du gendre d’Erdoğan, Berat Albayrak au poste de Ministre des Finances, Filiz Buluttekin commente : « L’économie et toutes les institutions autonomes sont placées sous le régime d’un seul homme. Le nouveau Cabinet centralisera le pouvoir et reformatera l’appareil d’Etat. »
 
Obéissance inconditionnelle
 
« Au lieu de remplir les postes ministériels de manière à permettre aux organes de l’Etat de faire un meilleur travail, Erdoğan a choisi un cabinet qui lui obéit inconditionnellement : A cet égard, on peut dire qu’il ne s’agit pas d’un Cabinet mais d’une entreprise tribale et familiale. Les menaces proférées par le ministre de l’Intérieur Soylu contre le HDP, le troisième plus grand parti au parlement, la politique de guerre préconisée par le Ministre de la Défense, Akar, et le transfert de la responsabilité des finances à son propre gendre ».
 
Combiner les forces dans la lutte pour une démocratisation
 
« Les peuples et les minorités ont la tâche de lutter contre la mentalité du gouvernement actuel. Nous devons créer la base pour unir nos forces dans la lutte démocratique et élever notre voix. L’Égypte, l’Irak et la Libye sont des exemples de la façon dont de tels régimes peuvent prendre fin. Dans le Cabinet actuel, un propriétaire d’hôtel a été nommé Ministre du Tourisme, un propriétaire d’école privée Ministre de l’Éducation et un propriétaire d’hôpital privé Ministre de la Santé.
 
On arrive mêm à ce que des gens qui n’ont pas terminé leurs études en droit puissent être placés dans des postes où ils peuvent prendre des décisions juridiques. Nous parlons d’un système dans lequel tout le domaine de la démocratie est subordonné à une seule personne. Face à cela, tous les peuples et toutes les alliances doivent s’unir pour lutter sur une base démocratique. »
 
https://anfenglishmobile.com/news/the-new-cabinet-is-a-tribe-and-family-business-28208
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici