L’Iran mate sa population kurde à coup d’exécutions

0
710
IRAN / ROJHELAT – L’Iran est sur le point d’exécuter Hedayat Abdolahpoor, un autre prisonnier politique kurde.
 
Il y a quelques jours, la mère d’Hedayat a tenté de se suicider par immolation.
 

Hedayat Abdolahpoor a été arrêté dans la ville de Oshnavieh (Şino, en kurde) il y a deux ans. Le régime iranien l’accuse de faire de la propagande pour un parti clandestin, de ravitailler les combattants kurdes qui seraient dans la région et de participer aux combats contre les Pasdarans (Le corps des Gardiens de la révolution islamique).

En effet, il faudrait savoir que depuis toujours, la « justice » iranienne utilise ces prétextes afin de condamner tous les opposants et activistes dans la région kurde, qu’ils soient membres ou non d’organisations kurdes « clandestines ». De plus, il n’y a aucune preuve qui prouve qu’Hedayat Abdolahpoor a participé à un combat, ni eu d’arme sur lui. Mais pour faire peur aux Kurdes et restreindre de plus en plus la liberté des individus, les exécutions des Kurdes sont devenus très courant en Iran et peu de gens en parlent. Ce qui encourage l’Iran à exécuter en masse les activistes Kurdes…

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici