TURQUIE : Les abus sexuels sur mineur augmentent de 700% sous les gouvernements AKP

0
2683
TURQUIE – La violence contre les enfants et les agressions sexuelles et viols des mineurs a augmenté de 700% sous les gouvernements AKP, tandis que de nombreux cas de maltraitance sont restés impunis. Toutes les propositions soumises au Parlement par les partis d’opposition ont été rejetées par les gouvernements AKP.
 
Les agressions sexuelles et viols des mineurs, les meurtres et les mariages d’enfants ont augmenté en Turquie sous les gouvernements de l’AKP. Les incidents les plus récents, la disparition d’Eylül Yağlıkara, 8 ans, à Polatlı, Ankara le 22 juin, la découverte de son corps une semaine plus tard et la découverte du corps de Leyla Aydemir, 4 ans, disparue le 15 juin à Ağrı, ont exposé le niveau de maltraitance et les meurtres des enfants en Turquie.
 
Neuf enfants ont été violés dans les dortoirs du culte de Suleymancilar connus pour leur relation étroite avec l’AKP. 45 enfants ont été violés dans les dortoirs de la Fondation Ensar dont Bilal Erdoğan, fils du président Erdoğan est membre du conseil d’administration. 30 élèves mineurs ont été violés à Adıyaman. Un enfant a été violé pendant trois ans par 200 personnes à Aydın. Il a été découvert que 115 fillettes ont accouché dans un hôpital de Küçükçekmece, à Istanbul. Ce ne sont là que quelques-uns des viols dont des milliers d’enfants ont souffert sous les gouvernements de l’AKP.
 
1 ENFANTS SUR 3 EST SOUMIS AUX ABUS SEXUELS
 
La Turquie se classe au troisième rang mondial pour la maltraitance des enfants. 482.802 filles ont été mariées avec la permission de l’Etat au cours des 10 dernières années. Dans les grossesses de filles âgées de 17 ans et moins entre 2007 et 2017, 2.404 bébés étaient mort-nés. Un enfant sur trois est soumis à la violence et aux abus sexuels en Turquie, et les gouvernements de l’AKP ont pratiquement pris sous leur aile les violeurs d’enfants en rejetant toutes les enquêtes de l’opposition sur les incidents, au lieu d’empêcher les abus et les meurtres d’enfants. Les partis HDP et CHP ont soumis des dizaines d’enquêtes au Parlement pour la prévention des abus sexuels et de la violence faites aux enfants, mais ils ont tous été rejetés par l’AKP.
 
440.000 filles de moins de 18 ans ont donné naissance
 
Selon les statistiques tenues par les organisations de femmes et d’autres ONG et les incidents soumis aux tribunaux, les politiques des gouvernements AKP qui légitiment les abus sexuels, les viols et la violence faites aux enfants se sont multipliés par 3 entre 2005 et 2015. Les cas d’abus et viols des enfants ont augmenté de 700% pendant les gouvernements AKP. Alors que 440.000 filles de moins de 18 ans ont accouché en Turquie depuis 2002. Le nombre de filles de moins de 15 ans donnant naissance à cause de grossesses dues aux viols est de 15.000. Il y a plus de 122 000 victimes de crimes de moins de 18 ans chaque année en Turquie. Toutefois, ces chiffres représentent la pointe de l’iceberg, car la plupart des cas de viol et de violence contre les enfants restent cachés.
 
LE GOUVERNEMENT DE L’AKP LÉGITIME LES ABUS SEXUELS
 
Le gouvernement de l’AKP a non seulement échoué à prévenir le viol et la violence contre les enfants, mais il tente également d’acquitter les violeurs. En mai 2015, la Cour constitutionnelle a supprimé la clause autorisant la condamnation de couples mariés uniquement lors de cérémonies religieuses sans la licence de mariage officiellement reconnue. Les lois qui interdisaient les mariages d’enfants ont été étendues pour permettre la légitimation de ces mariages à travers des cérémonies de mariage religieux.
 
La Cour constitutionnelle a annulé une autre loi et ouvert la voie à l’abaissement de l’âge du consentement des mineurs de 15 à 12 ans. En novembre 2016, l’AKP a présenté une proposition qui permettrait aux abuseurs d’enfants d’éviter la punition par mariage. La proposition qui prévoyait l’impunité pour la maltraitance des enfants et la légitimation du viol a été retirée, après d’énormes protestations des ONG et du grand public.
 
Le ministre de la Justice de l’époque, Bekir Bozdağ, a défendu la proposition de pardonner aux suspects d’abus sexuels en faisant un «consentement par le mineur», dans un commentaire scandaleux. Concernant les allégations d’abus sexuels à la Fondation Ensar, la ministre de la Famille et de la Politique sociale de l’époque, Sema Ramazanoğlu, a déclaré : « Que cela soit arrivé une fois n’est pas une excuse pour dénigrer notre institution qui se distingue par ses services. » La Direction des affaires religieuses a publié un communiqué selon lequel les filles peuvent tomber enceintes à l’âge de 9 ans et se marier sans la présence de leurs tuteurs / parents, ouvrant ainsi la voie aux abus sexuels sur les enfants. »
 
LES RÉDUCTIONS DES PEINES POUR « BONNE CONDUITE »
 
Les tribunaux du gouvernement AKP qui considèrent que l’impunité est la base des cas d’abus sexuels sur des enfants ont accordé de nombreux cas de réduction de peine pour «bonne conduite et attitude respectable».
 
Certains cas où les tribunaux ont réduit les peines pour cause de bonne conduite sont les suivants :
 
– Il y a deux ans à Amed (Diyarbakir), un homme de 22 ans qui a agressé sexuellement une fillette de 14 ans a été condamné à 11 ans et 8 mois de prison. en raison de « l’attitude respectable ».
 
– A Esenyurt, Istanbul, Soney Aydın a été surpris en train de violer une fillette de trois ans et le tribunal l’a condamné à deux ans et quatre mois de prison au lieu de la peine maximale de quinze ans pour bonne conduite.
 
– Le suspect qui a abusé d’une enfant de 12 ans à Adana a vu sa peine de 24 ans réduite à 20 ans de prison pour bonne conduite.
 
– Un suspect à Doğubayazit, Ağri qui a abusé sexuellement d’un enfant a dit qu’il « plaisantait », et le tribunal l’a relâché.
 
– Un père a abusé sexuellement de sa fille de 13 ans à Kocaeli et a été libéré par le tribunal.
 
– Kısmet K. a abusé d’une enfant de 14 ans à Zonguldak et la peine a été réduite à 17 ans et 3 mois pour une bonne conduite.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici