Les élections en Turquie et les nouveaux plans d’invasion anti-kurde au Moyen-Orient

0
755

Il y a beaucoup de choses que les Kurdes peuvent faire contre ce plan d’occupation et de liquidation. Tout d’abord, ils doivent réaliser le Congrès de l’unité nationale et réaliser leur unité nationale.

En Turquie, des élections à résultats préétablis ont eu lieu avec l’accord de Manbij après la visite de RTE (Recep Tayyip Erdoğan) au Royaume-Uni et les réunions des responsables de l’AKP avec les Etats-Unis. Ainsi, RTE est resté au pouvoir. Ce que l’on se demande maintenant, c’est la réponse aux questions vitales concernant les sujets sur lesquels les parties se sont mises d’accord lors de ces réunions, ce que promettait RTE et ce qu’on lui demandait.

 
L’AUTORISATION DU ROYAUME-UNI
 
RTE a visité le Royaume-Uni avant les élections. Tout le monde sait que depuis le 19ème siècle, les politiques à mettre en place dans la région et contre les Kurdes sont centrées au Royaume-Uni. Avec cette visite au Royaume-Uni, RTE a obtenu l’autorisation de mettre en œuvre les politiques dans la région. En contrepartie de la mise en œuvre des politiques prévues par le Royaume-Uni dans la région, RTE s’est rendu aux capitaux étrangers et a accepté toutes leurs demandes sans compensation. Plusieurs accords ont été signés à cette fin. Après la visite, le Royaume-Uni a dressé une longue liste de leurs demandes auprès de RTE et de ce qu’ils veulent mettre en œuvre publiquement à travers les médias, avec plusieurs points confidentiels. La visite de RTE au Royaume-Uni et les accords signés lors de la visite s’apparentent aux accords conclus au cours de la période financière qui a débuté en 1929, ce qui a été l’une des raisons de la Seconde Guerre mondiale. Pour sortir de la crise financière, sociale et politique dans le monde entier, Hitler a été créé en 1929 par la finance internationale. La raison pour laquelle Hitler a été créé était de redessiner le monde et la région sur le fascisme de Hitler. Il ne serait pas faux de dire que le Royaume-Uni a donné à RTE le rôle d’un second Hitler pour le moment. Le monde traverse des crises financières, politiques et sociales. Pour sortir de ces crises, RTE est poussé comme un Hitler renouvelé.
 
L’ACCORD DE MANBIJ AVEC LES ÉTATS-UNIS
 
Après le Royaume-Uni, les États-Unis ont également conclu un accord sur Manbij, qui fait partie du plan d’approfondissement de l’invasion et de colonisation des terres de la Syrie du Nord, conformément à l’agenda de RTE et de l’AKP. RTE et l’AKP ont conclu un accord avec le secrétaire d’Etat américain sur Manbij. Cet accord était la nouvelle mission que le Royaume-Uni avait confiée à RTE et les Etats-Unis voulaient compléter leur propre camp. Les forces d’invasion turques ne sont pas encore entrées à Manbij. L’unité de patrouilles séparée et indépendante a été instituée. Avec cet accord, la Turquie a officiellement installé ses propres forces armées pour remplacer les groupes de mercenaires qu’elle avait précédemment installés à Jarablus. La présence de la Turquie à Jarablus a été acceptée par un accord car auparavant, la Turquie n’était pas officiellement à Jarablus. Il y avait une forte probabilité qu’elle serait considérée comme envahisseur par les puissances internationales. Mais avec cette affaire, le personnage envahisseur a été retiré. La Turquie a des patrouilles tout le long des rives de la rivière Sajur du côté de Jarablus. Les forces américaines patrouillent les rives de Sajur à l’intérieur des frontières de Manbij. C’est la partie de l’accord qui a déjà été mise en œuvre. Mais il y a des plans pour installer les personnes de Manbij ou de Syrie, qui ont été entraînées en Turquie par le MIT [les renseignements turcs], à Manbij avec le temps, pour leur donner l’autorité dans l’administration et avec cela, compléter l’invasion de Manbij avec des personnes entraînées par la Turquie.
 
QUELLES TÂCHES DONNÉES RTE PAR LES USA & LE ROYAUME-UNI ?
 
Après avoir reçu la permission du Royaume-Uni, RTE a conclu l’accord de Manbij avec les États-Unis et est devenu le président par la fraude aux élections avec l’approbation de ces deux forces. Tout le monde parle déjà de la légitimité des élections. Il y a même des discussions sérieuses sur RTE qui aurait menacé le candidat du CHP Muharrem Ince et la cheffe du Parti IYI, Meral Akşener pour qu’ils ne s’opposent pas aux résultats des élections. Cela montre à quel point les élections étaient douteuses et que les États-Unis et le Royaume-Uni ont confié à RTE la présidence par la fraude.
 
Les Etats-Unis et le Royaume-Uni accordant une telle approbation à RTE ont bien entendu des raisons importantes. Le premier d’entre eux est d’utiliser la Turquie dans une intervention éventuelle contre l’Iran, de la faire combattre et de la joindre à l’embargo contre l’Iran. Dans ce cadre, RTE et l’AKP sont chargés d’envahir Bradost et Qandil [la région du Kurdistan Sud, dans le nord de l’Irak]. C’est pourquoi l’invasion de Bradost et de Qandil fait partie de l’intervention possible des Etats-Unis et du Royaume-Uni contre l’Iran. L’accord entre les Etats-Unis et RTE sur Manbij fait également partie de ce plan. Bradost et Qandil seront envahis et l’Iran sera ainsi assiégé. De cette façon, une intervention possible contre l’Iran peut être mise en œuvre plus tôt. Le silence du KDP [parti du clan Barzanî au Bashur] et du gouvernement du Kurdistan du Sud (GRK) face à l’invasion de Bradost et de Qandil et la recherche d’excuses pour cette invasion montre qu’ils font partie de ce plan contre l’Iran. Il y a même des rapports que les partis kurdes du Rojhilat (Kurdistan oriental) sous le contrôle du PDK ont rencontré les Etats-Unis ces derniers jours. Cela montre que le plan comprend le KDP et les partis du Rojhilat qu’il contrôle. Comment cela affecterait les relations entre l’Iran et le PDK ? Pour l’instant, la réponse est inconnue. Mais après l’intervention de l’Irak à Kirkouk et dans les territoires disputés, les relations entre l’Iran et le PDK s’étaient considérablement améliorées. Il y a eu une conférence de deux jours sur l’économie et les investissements conjoints. Après la conférence, l’Iran avait annoncé qu’il construirait des centres médicaux à Hewler (Erbil) et dans tout Bashur. Le PDK participant à cette invasion de l’Iran aurait une incidence négative sur leurs relations, et pourrait même causer un grave chaos autour d’Hewler.
 
Une autre raison pour laquelle le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont donné cette permission à RTE est de faire revenir l’AKP à la ligne de l’islam politique dans les jours qui ont précédé sa fondation. RTE et l’AKP faisant un tel retour signifieraient un retour de l’identité taqfiriste (…). Cela signifierait aller contre les gangs comme Daesh et al-Nosra (…). Il n’est pas clair si l’AKP ou RTE ferait une telle chose. Car l’AKP et RTE veulent s’établir avec l’identité djihadiste. Mais il est très difficile pour les puissances internationales, en commençant par les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France, qui sont des forces qui ont été frappées par ces forces djihadistes, d’accepter RTE avec cette identité. Donc, il ne serait pas faux de dire que RTE a le dos au mur. Mais il sait très bien qu’il n’y a pas d’autre option pour rester au pouvoir, alors il a accepté la tâche qui lui a été confiée. C’est pourquoi, pour la première fois, RTE a été élu mais n’est pas content. Le premier discours qu’il a donné n’a pas eu l’ancienne ferveur, le rugissement ou les menaces tout autour. A sa place, maintenant c’est Suleyman Soylu [ministre de l’intérieur] qui a pris l’épée et menace tout le monde à gauche et à droite. Mais cela aussi semble s’être terminé.
 
LE PLAN CONTRE L’IRAN INCLUT LA LIQUIDATION DES KURDES
 
Cette tâche a été confiée par l’Angleterre et les Etats-Unis à RTE en contrepartie de la liqidation des Kurdes. Pour cette raison, RTE a fait des gains kurdes au Rojava et au nord-est de la Syrie une cible primaire. Il veut continuer l’invasion d’Afrin avec Manbij, puis le long de la région de Cizire. RTE vise les gains au Rojava et au nord-est de la Syrie, en donnant l’impression que cela cible en réalité le mouvement de libération kurde. Bien sûr, les développements se déroulent sous la direction du Mouvement pour la libération kurde et les progrès y ont été réalisés grâce au Mouvement de libération kurde. Cependant, ces gains ne sont pas les gains d’un seul mouvement. Ce sont les gains des Kurdes et des peuples qui vivent avec eux. Cibler cette région cible en réalité les progrès réalisés au nom des Kurdes et des autres peuples.
 
RTE exprime la même chose pour Bradost et Qandil dans le Kurdistan du Sud (Bashur). La cible se manifeste sous la forme du mouvement de la libération kurde. Pourtant, tout le monde sait que la cible vise les Kurdes. Tous les partis du Kurdistan du Sud, à l’exclusion du PDK, sont conscients de l’objectif de RTE et de l’envahisseur turc. Pour cette raison même, tous les partis autres que le PDK sont devenus un front contre l’invasion. Les gens et les partis politiques du Kurdistan du Sud sont conscients du fait que ces tentatives de l’État turc visent à cibler et à détruire le Bashur, les gains au Bashur et dans la région elle-même.
 
LA SOLUTION POUR LES KURDES : L’UNITÉ
 
Il y a beaucoup de choses que les Kurdes peuvent faire contre ce plan d’occupation et de liquidation. Tout d’abord, ils doivent réaliser le Congrès de l’unité nationale et réaliser leur unité nationale. Ainsi, le plan de RTE, dangereux pour la région et les Kurdes, sera largement évité, le cauchemar de RTE pour la région et les Kurdes prendra fin.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici