Conseil des femmes syriennes : 119 femmes ont été enlevées à Afrin

0
210

SYRIE – QAMISHLO – Le Conseil des femmes syriennes a publié un communiqué de presse confirmant que l’armée turque et ses groupes de mercenaires ont des pratiques inhumaines telles que l’oppression ethnique, le massacre, la violation des droits des femmes, la torture des prisonniers, la torture des cadavres et le pillage. Le conseil signale également que 119 femmes ont été enlevées jusqu’à présent et qu’elles ont été victimes d’abus et d’attaques sexuelles.

 

Le Conseil des femmes syriennes a publié un communiqué de presse sur les pratiques inhumaines de l’armée turque et de ses gangs à Afrin. De nombreuses membres du Conseil ont assisté au communiqué de presse qui a eu lieu dans la salle des relations diplomatiques du Mouvement pour une société démocratique (TEV-DEM) à Qamishlo. 

Lîna Berekat, coordonnatrice générale du Conseil des femmes syriennes, a lu le communiqué de presse.

« La Turquie a approfondi la guerre syrienne« 

 « La Turquie [et ses gangs ont] causé la mort ou le déplacement forcé de centaines de milliers de civils avec ses attaques d’invasion sur différents endroits de Syrie« .

« Torture, pillage, agression sexuelle, massacre…. »

A ce jour, 119 femmes ont été enlevées, victimes d’abus sexuels et d’attaques sexuelles ».

La déclaration énumère les pratiques de l’armée turque et de ses gangs comme suit :

*Oppression ethnique

*Massacre

*Violation des droits des femmes

*Torture et assassinat de prisonniers, torture des cadavres  

*Procès illégaux

*Pillage

*Destruction par le feu des livres et des documents historiques

*Destruction et bombardement des temples religieux.

*Enlèvement et meurtre de civils

*Enlèvement d’enfant

*Bombardement des cimetières

*Bombardement du quartier général de [l’ONG kurde] Heyva Sor et de l’hôpital d’Avrîn.

*Bombardement du barrage de Meydankê ainsi que sur les usines d’électricité et de traitement de l’eau.

*Bombardement des moulins et des boulangeries.

*Utilisation d’armes interdites

 *Bombardement des convois civils et utilisation de civils comme boucliers humains.

 

Soulignant que des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre ont été commis à Afrin, Lîna a déclaré que 259 civils, dont 56 femmes et 46 enfants, ont été tués depuis le 10 janvier et que 707 civils, dont 104 femmes et 155 enfants, ont été blessés lors des frappes aériennes turques. Lîna a également rappelé que des centaines de milliers de habitants d’Afrin ont été déplacées de force.

Le Conseil des femmes syriennes a condamné les pratiques de l’armée turque et de ses gangs à Afrin et a appelé la communauté internationale, les organisations et institutions internationales à ne pas se taire contre ce qui se passe en Syrie et à condamner les attaques contre les civils commises par la Turquie et ses gangs.

http://jinnews6.com/en/ALL-NEWS/content/view/84430

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici