AFRIN – Appel d’ONG indiennes : « Halte à l’invasion turque au Kurdistan »

0
667

Des ONG indiennes ont appelé tous les partis politiques, les organisations de défense des droits de l’homme, les syndicats, les militants et les institutions internationales à soutenir la lutte pour la liberté du Kurdistan.

Des dizaines d’organisations non gouvernementales en Inde ont publié une déclaration le 26 mai, Journée mondiale d’action contre l’occupation turque à Afrin et ont appelé à mettre fin à l’invasion turque à Afrin et au Kurdistan.

Texte intégral de la déclaration

« Le gouvernement Erdogan a porté les ambitions coloniales de l’Etat turc à un tout autre niveau. Il vise maintenant à détruire tous les succès réalisés par les Kurdes dans le Kurdistan Sud et d’Ouest. L’État turc maintient sa politique séculaire contre les Kurdes et le Kurdistan, visant à laisser une fois de plus les Kurdes sans aucun droit. La politique de l’État turc contre les Kurdes aujourd’hui, c’est la guerre, la destruction et l’occupation.

Les bombardements illégaux de l’État turc et l’invasion d’Afrin dans le nord de la Syrie

Plus récemment, l’agression militaire s’est propagée au-delà de la frontière en territoire syrien.  L’ État turc a illégalement bombardé et envahi Afrin, une région à majorité kurde qui était une oasis de paix dans un pays déchiré par la guerre, un site de refuge et le fief du projet confédéral démocratique. Cette invasion criminelle a fait des centaines de morts et une nouvelle vague de déplacements massifs. La plupart des signes alarmants sont des indications de plans de nettoyage ethnique à grande échelle des Kurdes.

L’invasion potentielle du territoire kurde irakien par la Turquie

Plus récemment, l’attaque génocidaire contre les Kurdes en Turquie et en Syrie s’est encore intensifiée, avec des bombardements aériens. Il y a de plus en plus de signes d’une invasion imminente à grande échelle du territoire kurde irakien, dans une tentative d’encercler et d’étrangler davantage le seul espace de liberté de la région.

Arrêter l’invasion de la Turquie et soutenir la lutte pour la liberté du Kurdistan

La résistance héroïque de Kobanê contre les voyous de Daesh a été un tournant historique. Elle a attiré l’attention du monde entier sur la volonté tenace du mouvement kurde de lutter pour son projet de confédéralisme démocratique. C’est la seule alternative viable face à la spirale de violence et de tyrannie qui continue d’engloutir le Moyen-Orient. L’État turc a réagi avec fureur à la propagation de la flamme du confédéralisme démocratique. Dans le sillage de Kobanê, elle a complètement isolé Öcalan, leader très respecté du Mouvement de la liberté kurde, dont l’emprisonnement dans des conditions inhumaines sur l’île d’Imrali approche maintenant sa vingtième année. Cette réduction au silence délibérée d’Öcalan depuis mars 2015 a été un premier pas crucial de l’État turc dans sa déclaration de guerre totale contre les Kurdes.

L’offensive turque, lancée contre l’enclave d’Afrin et les autres régions de Syrie et d’Irak où se trouve une population majoritairement kurde, constitue une violation manifeste du droit international, en contradiction avec le principe du non-recours à la force tel qu’énoncé au paragraphe 4 de l’article 2 de la Charte des Nations Unies et constitue un crime d’agression, conformément à l’article 5 du Statut de Rome de la Cour pénale internationale. La Turquie doit immédiatement mettre fin à toutes les opérations militaires menées par son armée en Syrie et en Irak et doit retirer ses troupes à l’intérieur de ses frontières nationales.

Brisez le silence contre l’invasion de la Turquie au Kurdistan

Lors de l’invasion d’Afrin, la Russie a ouvert l’espace aérien de la Syrie aux forces aériennes turques, et les forces internationales dominantes (les États-Unis et l’UE) sont restées silencieuses. Un silence similaire se poursuit pendant les attaques contre le Kurdistan du Sud. La complicité internationale laisse les Kurdes vulnérables aux massacres dans toutes les parties du Kurdistan.

Nous appelons tous les gouvernements et alliances internationales (l’ONU, l’OTAN, l’UE, la Ligue arabe) ainsi que les peuples démocratiques du monde entier à s’opposer à l’agression turque.

Nous appelons tous les partis politiques, les organisations de défense des droits de l’homme, les syndicats, les militants et les institutions internationales à soutenir la lutte pour la liberté du Kurdistan ».

https://anfenglishmobile.com/news/a-call-from-india-stop-turkish-invasion-in-kurdistan-26999

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici