Des femmes kurdes sortent le journal Rojev Maxmur & de petits généraux le distribuent

0
1186

KURDISTAN SUD – MAKHMOUR – Les femmes sortent le journal hebdomadaire « Rojev Mexmûr » et les «Petits généraux d’Apê Musa» le distribuent à Maxmur (Makhmour) depuis 10 ans.

Le camp du Martyr Rütem Cudi a été construit à Maxmur pour les Kurdes du Bakûr déplacés de force par l’armée turque il y a 20 ans. Les Kurdes vivant dans le camp ont organisé et protégé leur culture. Les femmes qui s’organisent dans tous les domaines se sont elles aussi améliorées dans le journalisme. Les journalistes kurdes telles que Deniz Fırat, Rizgar Deniz, Hindistan Penaber, Evin Buldan et Evindar Cudî à la tête de la presse kurde étaient de ce camp et elles ont rapporté les nouvelles en kurde, leur langue maternelle.
Les journalistes femmes du camp ont publié le premier journal kurde Rojev Mexmur le 24 décembre 2006 et elles ont commencé à publier le journal comme hebdomadaire le 22 septembre 2008. Le journal a été créé par les femmes. Gurbet Tallî, l’une des rédactrices du journal, a déclaré que le journal a été produit par quatre femmes et qu’il a été publié dans Hewler.
Des femmes journalistes distribuent le journal grâce aux «petits généraux»
En déclarant que la distribution du journal a été faite par des enfants qu’elles appellent les «Petits généraux d’Apê Musa», Gurbet a continué à parler comme suit; « Nous préparons et distribuons le journal. Nous avons aussi de petits distributeurs. Apê Musa a appelé les enfants qui ont distribué le journal kurde les  «petits généraux». Ces enfants sont nos généraux. Nous distribuons le journal par eux.
Gurbet a déclaré qu’elle contrôlait et éditait les nouvelles écrites par ses collègues féminines en tant qu’éditrice. Gurbet a déclaré qu’elles sont heureuses de maintenir la tradition de la presse libre.
Apê Musa
Le journaliste et écrivain kurde Musa Anter est également connu sous le nom de « Apê Musa (Oncle Musa) ». Il a été assassiné par le JITEM (service de renseignements de la gendarmerie turque) en septembre 1992.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici