Le festival de films documentaires FilmAmed revient après un an d’arrêt forcé

0
446

TURQUIE – AMED (DIYARBAKIR) – L’usurpation des municipalités kurdes par le gouvernement turc a également entraîné des coupes dans le budget culturel.

 
Après avoir été suspendu pendant un an, le Festival du film documentaire FilmAmed se tiendra cette année.
 
Le Festival du film documentaire FilmAmed (Mîhrîcana Belgefîlman a Fîlmamed) est devenu l’un des rendez-vous les plus attendus des documentaristes de l’étranger et de la région, ainsi que des amoureux des documentaires.
 
Le Festival avait eu cinq éditions précédentes, toutes soutenues par la municipalité de Kayapınar. Le gouvernement turc a cependant arrêté de nombreux maires kurdes et nommé des administrateurs pour contrôler et gérer les municipalités kurdes. Ceux-ci ont confisqué tous les biens que les Kurdes ont réalisés dans les domaines des arts et de la culture. Les salles culturelles ont été pratiquement fermées et les budgets municipaux alloués aux activités artistiques et culturelles ont été sévèrement coupés.
 
Précisément, à cause des coupures opérées par la municipalité «usurpée» sur son budget, cette année, le 6ème Festival FilmAmed bénéficiera du soutien de Pale Huner, de Ma Music, de l’Académie du cinéma du Moyen-Orient et du théâtre métropolitain d’Amed.
 
Mehmet Ali Aydin, coprésident de la municipalité de Kayapınar, a été arrêté le 6 décembre 2016. Le 8 décembre, un administrateur a été nommé à la municipalité.
 
Aydin a été placé en détention provisoire le 12 décembre pour « appartenance à une organisation illégale ».
 
Il a été libéré le jour de son audience, le 10 mai 2017.
 
FilmAmed, qui a tenu sa première édition en 2011, grâce au soutien de la municipalité de Kayapınar, n’a pas été organisé en 2017 à cause de la pression exercée alors sur la municipalité. Le festival ouvrira jeudi et se poursuivra jusqu’au 27 mai.
 
Dans un communiqué, les organisateurs du festival ont déclaré :
 
« Nous avons reçu 105 demandes de participation au FilmAmed Festival de films documentaires qui aura lieu cette année, après une année de pause forcée.
 
Nous sommes reconnaissants envers tous les cinéastes qui ont envoyé leurs films à notre festival et exprimé leur solidarité. Cette année, malheureusement, nous ne pourrons gérer le festival que pendant quatre jours, car les conditions pour le prolonger ne sont pas encore disponibles.
 
Nous aurions aimé pouvoir projeter tous les films qui ont été présentés cette année, mais malheureusement, cela n’est pas possible. Nous nous excusons auprès de tous les directeurs qui ont envoyé leur travail et nous espérons vous rencontrer tous à la prochaine édition, qui, nous l’espérons, pourrait être organisée dans une situation différente ».

Source

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici