Députée du HDP, Bestas : L’alliance AKP-MHP est paniquée

0
913
ANKARA – La présidente du groupe parlementaire du HDP a déclaré que le « Manifeste des élections » d’AKP n’est rien d’autre que de vaines promesses.
 
La présidente du groupe parlementaire du HDP, Meral Danış Beştaş, a tenu une conférence de presse pour traiter des principales questions de l’ordre du jour de cette semaine.
 
Beştaş a attiré l’attention sur le « Manifeste des élections » d’AKP [le parti au pouvoir] présenté dimanche. « Il ne nous dit rien de nouveau. Encore une fois, la devise principale de l’AKP était que les Kurdes et l’opposition étaient liés à la mort, aux larmes et au sang. En réalité, les nouvelles promesses sont plus de corruption et de recette vide pour sortir d’une crise qu’il a provoquée ».
 
Qu’est-il arrivé durant le règne d’AKP ?
 
Se référant à l’AKP, Beştaş a ajouté : « Les interdictions sont en vigueur comme jamais auparavant, la pauvreté a augmenté comme jamais auparavant, et la corruption a été exportée vers l’Europe aux Etats-Unis. »
 
Beştaş, soulignant l’effondrement de l’économie turque, a déclaré : «En 2002, la dette de l’État a triplé pour atteindre 876,5 milliards de dollars en 2017. Le déficit du commerce extérieur a atteint 966 millions de dollars, le chômage était de 8,3% et est maintenant de 10,3. »
 
Beştaş s’est souvenu de la répression, des enfants tués par des blindés militaires, de la nouvelle campagne pro-nucléaire, des victimes des décrets statutaires, des caves de Cizre [où plus de 150 Kurdes ont été brûlés vifs en février 2016].
 
Beştaş, qui a réagi à la demande de l’AKP d’être du côté de la compassion, se souvient des victimes d’Afrin, des victimes de Roboski qui attendent toujours justice.
 
Beştaş a également déclaré que l’AKP a pillé les villes et les a transformées en tas de béton et a déclaré : « Il y a un langage que vous utilisez pour menacer les citoyens tous les jours. Les citoyens sont en train d’assister à la violence psychologique tous les jours ».
 
Les droits des travailleurs confisqués
 
Beştaş a ajouté que les droits des travailleurs ont été confisqués par le gouvernement actuel. « Il y a 3,8 millions de fonctionnaires en Turquie. Le gouvernement Erdogan-AKP ne promet que du travail précaire et blâme la «paresse» des fonctionnaires, alors qu’en réalité il a érodé leurs droits dans le temps et a ajouté : « La semaine prochaine, le gouvernement a publié un nouveau projet de loi sur la retraite. Ils n’ont pas donné de bonus en 16 ans de pouvoir, et soudain ils ont promis le bonus. C’est de la corruption ».
 
Beştaş a souligné que tous les sondages d’opinion ont donné de mauvais résultats à l’AKP et ce malgré la répression, la loi d’urgence, la propagande médiatique. « Ils ont paniqué », a déclaré la députée du HDP.
 
Quand à la candidature de Selahattin Demirtaş, Beştaş a déclaré qu’il est également très précieux en termes de politique démocratique : « Cette élection présidentielle va voir un second tour. Les gens vont faire monter Demirtaş et HDP ».

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici