« La semaine en bref » : Les droits des Kurdes bafoués en Iran

0
815

ROJHELAT /IRAN – La « Semaine en bref » du Réseau des droits de l’Homme du Kurdistan (KHRN) est une revue hebdomadaire des principales actualités et développements en matière de droits de l’homme dans les zones kurdes d’Iran.

Cet article couvre les informations les plus importantes sur les droits de l’homme rapportées au cours des deux dernières semaines de la région kurde d’Iran.

Un tireur iranien de l’IRGC tue quatre personnes à Divandarreh

Un membre local du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGR) de Divandarreh a attaqué la famille de son ex-femme et a tué quatre d’entre eux.

Le meurtrier était vêtu de l’uniforme de l’IRGC et a utilisé une arme à feu qu’il avait reçue de son unité de l’IRGC, a indiqué une source fiable au KHRN.

Il a tué son ex-femme, ses parents et une sœur, et a également blessé un enfant de cinq ans de la famille.

Lire la suite ici :

Un tribunal iranien confirme la peine de mort pour un prisonnier politique kurde

« Lors d’une procédure très rapide et sans audience, le mercredi 11 avril, le verdict a été rendu verbalement à moi et au frère de mon client à la branche 39 de la Cour suprême basée à Qom« , a déclaré l’avocat du prisonnier politique kurde Ramin Hossein Panahi, dans une interview avec le KHRN.

Il a déclaré que Panahi risquait une exécution imminente à la suite de la confirmation de la Cour suprême, à moins que sa demande d’être jugé soit approuvée, car cela suspendrait l’exécution de la peine de mort.

Lire la suite ici 

L’Iran pend quatre prisonniers kurdes à Orumiyeh

Quatre prisonniers kurdes ont été exécutés pour meurtre à la prison centrale d’Orumiyeh le 23 avril.

Ils ont été emmenés de diverses cellules de la prison centrale d’Orumiyeh à des cellules d’isolement avant leur exécution.

Lire la suite ici

Deux prisonniers kurdes restent en prison malgré avoir purgé leurs peines

Deux prisonniers politiques kurdes détenus à la prison centrale de Qazvin (connue sous le nom de Choobindar) sont toujours détenus bien qu’ils aient purgé leur peine d’emprisonnement de dix ans. On leur a déclaré que l’ordre du procureur était requis pour leur libération.

Une source a déclaré au KHRN que les deux prisonniers, Seyyed Sami Hosseini et Seyyed Jamal Mohammadi, sont toujours détenus à la prison de Choobindar à Qazvin en dépit du fait que leurs peines d’emprisonnement de dix ans ont été complètement purgées le 13 avril.

Lire la suite ici 

Trois prisonniers politiques kurdes iraniens en grève de la faim

Trois prisonniers politiques kurdes de la prison de Miandoab ont entamé une grève de la faim le 8 avril 2018 pour protester contre le bureau du procureur de Miandoab et la section d’Orumiyeh du ministère des Renseignements refusant de leur accorder un congé.

Le tribunal révolutionnaire iranien a condamné les trois prisonniers à 15 ans de prison pour meurtre présumé d’un commandant paramilitaire du gouvernement iranien et huit mois pour une coopération présumée avec des partis d’opposition armés kurdes.

Lire la suite ici

Les Kurdes continuent de protester contre la fermeture de la frontière iranienne

Les travailleurs, les hommes d’affaires et les commerçants kurdes sont en grève dans leurs villes contre le gouvernement iranien qui a fermé les frontières avec le Kurdistan irakien voisin les 16 et 17 avril.

Les commerçants ont fermé leurs magasins et d’autres se sont rassemblés pour protester contre la fermeture de la frontière, ce qui a entraîné une hausse du chômage et une flambée des prix pour les entreprises et les consommateurs.

Des sources du KHRN ont déclaré que les manifestations ont continué à se propager à travers les Kurdistan iraniens de Baneh, Javanrood, Mariwan, Saqqez et Sardasht.

Lire la suite ici 

L’explosion d’une mine terrestre a blessé deux Kurdes iraniens

Une explosion de mines antipersonnel a blessé deux personnes à Sar-e-Pol-Zahab, bien que le gouvernement iranien ait déclaré la zone «exempte de mines» en 2012.

Les autorités ont officiellement déclaré que la zone était libre de mines et ont même organisé une célébration pour marquer la fin des opérations de déminage.

Lire la suite ici 

Source 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici