Les Yézidis & les Alévis d’Afrin persécutés par les mercenaires

0
441

AFRIN – Le canton d’Afrin était connu pour sa vie sociale et sa diversité culturelle et religieuse, loin de la ségrégation raciale et sectaire. L’obscurité s’est abattue sur les habitants d’Afrin avec l’occupation de l’armée turque et de ses mercenaires : leurs lieux saints ont été détruits, et les familles des jihadistes de l’armée d’invasion turque se sont installées dans leurs maisons et leurs villages. En plus des enlèvements de Yézidis à Afrin, ils sont forcés à aller dans les mosquées et à se convertir à l’islam.

Il y a 22 villages à Afrin, où quelque 25 000 habitants Yézidis vivent. Ce sont les villages de « Basofan, Fakira, Ali Qena, Qastal jandu, Qibar, Ghazawiyah, Birj Adolo, Qatma, Ein Dara, Ternada, Sinka, Kafr Zeit, Kimar, Jakla, Eastern Ashka, Baie, Qjoma, Qila et la ville de Janderes ».

Quant aux membres de la minorité confessionnelle alévie, des milliers vivaient à Afrin – la plus grande partie dans le centre du district de Mobata –  et leur nombre est estimé à plus de 5 000 personnes. A Afrin, les Alévis se préparaient à s’organiser dans le Conseil des Alévis d’Afrin lorsque les attaques de l’armée d’occupation turque et de ses mercenaires ont commencé.

Avec l’intensification des attaques de l’armée d’occupation turque et de ses mercenaires sur le canton d’Afrin, les villages et les lieux de culte des Yezidis et des Alévis ont été les premières cibles des bombardement. La Turquie a commencé à occuper tous les villages Yezidis et Alévis en déplaçant leurs habitants.
Les Alévis et les Yézidis sont maintenant dans le canton de Shehba et la plupart d’entre eux dans les villages de Kafr Naasah, Kafrnaya, Tel-Rifat, Fafin, Wahshia, Berxwedan et Serdam.

Darwish Marco Marco, 83 ans,  un Yézidi du village de Fakira appartenant à la région de Janderes : « La Turquie veut rétablir la gloire du sultanat ottoman. Aujourd’hui, il nous a chassés de nos maisons, détruit nos lieux saints et installé ses mercenaires dans nos maisons. Les mercenaires kidnappent les femmes d’Afrin, en particulier les Yézidies, tout comme Daesh avec les femmes de Shengal, vendues comme esclaves et captives dans la ville de Raqqa, et maintenant ils répètent la même chose« .

Pour sa part, Hussein Ahmed, de la communauté alaouite du district de Mobata, a déclaré : « La Turquie soutient le terrorisme, les mercenaires ont détruit et déplacé des millions de Syriens et tous les pays du monde le savent bien, de sorte qu’elle s’est rebellée davantage, a occupé Afrin, déplacé son peuple et a créé de la discrimination et du racisme parmi ses composantes« .

Walid al-Hamo, de la communauté alaouite, a déclaré qu’ils rejettent, comme les résidents d’Afrin, le conseil formé par l’occupant turque et ses mercenaires  qui travaille à semer la discorde entre les composantes et les religions à Afrin.

source

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici