Joseph Kablan : Les massacres d’Afrin sont la suite des massacres d’Arméniens

0
767

ALEP – Un membre du Synode catholique et du Conseil démocratique syrien à Alep, Joseph Kablan a déclaré que les massacres commis contre les communautés d’Afrin étaient une continuation des massacres arméniens d’il y a 103 ans.

Alors que le 103e anniversaire du génocide arménien commis par les fascistes ottomans s’approchent, l’agence de presse Hawar a rencontré un membre du Synode catholique et du Conseil démocratique syrien Joseph Kablan.

Joseph Kablan a rendu hommage au début de son discours aux victimes du massacre, et à celles d’Afrin en particulier.

«  Nous approchons maintenant du douloureux anniversaire du massacre des Arméniens au cours desquels plus d’un million et demi d’Arméniens ont été anéantis, ainsi que leurs églises, leurs maisons et leurs moyens d’existence « .

En ce qui concerne les similitudes entre les massacres des Kurdes d’Afrin et des Arméniens, Joseph Kablan a expliqué que les descendants des Ottomans suivaient toujours la même ligne poursuivie par les Ottomans : « Ce sont toujours les descendants des Ottomans marchant sur les traces de leurs ancêtres Ottomans qui déclarent la guerre pour tuer les gens et commettre des massacres. A l’approche de l’anniversaire des massacres des Arméniens, les mercenaires d’Erdogan continuent de commettre de tels actes honteux d’assassinats et de déplacements de population dans la région« .

Joseph Kablan s’est adressé à Erdogan, en déclarant :  » Erdogan  » sait bien que nous sommes chrétiens et arméniens d’Alep et que toutes les composantes rappellent au monde cet ancien génocide en Turquie et le nouveau à Afrin, mais la position de la communauté internationale nous montre son implication et sa participation à ces massacres « .

Il a souligné que l’histoire ne pardonnera pas à Erdogan ses actions à Afrin à cause de la destruction de leurs églises historiques, y compris Ras Marmaroun, Brad, al-Sheikh Suleiman, Mashbak, al-Sheikh Saman.

Ils ont tué son grand-père en Turquie et sont revenus pour le tuer à Afrin

Joseph Kablan a déclaré que des éléments de l’armée d’occupation turque ont arrêté le citoyen arménien Kaspar Kasparian, 38 ans, et l’ont emmené vers une destination inconnue. Puis, après avoir confirmé l’identité du kidnappé et son appartenance à la communauté arménienne, les mercenaires l’ont exécuté sur l’ordre des forces d’invasion turques.

 » Grand père de Kaspar Kasparian, Hosib Kasparian, fut l’une des victimes des massacres des Arméniens en Turquie, mais son fils a réussi à échapper aux massacres et est venu à Afrin à cette époque mais après l’occupation d’Afrin par la Turquie, son petit-fils Kaspar a été tué parce qu’il est arménien et que l’histoire se répète « .

source

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici