AFRIN, Le plan d’invasion vise le retour aux frontières de l’empire ottoman

0
822
ROJAVA – HESEKÊ – Le Comité préparatoire de la Plateforme de la Syrie du Nord a publié un rapport sur Afrin et a déclaré que les attaques de l’Etat turc contre Afrin ne sont pas seulement contre le peuple kurde mais un plan d’invasion visant à retourner à Misak-i Milli [pacte national scellé la vielle de la chute de l’empire ottoman].
 

Des représentants de partis politiques, d’ONG et de dirigeants de tribus de la Syrie du Nord se sont rassemblés au sein de la « Plateforme pour la Syrie du Nord » organisée sous le slogan « La Résistance d’Afrin va vaincre l’invasion néo-ottomane en Syrie ». Durant la plate-forme tenue à Heseke, la coprésidente du Conseil exécutif de la Fédération démocratique de la Syrie du Nord, Foza Yusif, a lu le rapport d’Afrin du comité de préparation.
 
Foza Yusif a déclaré que l’Etat turc avait lancé une attaque contre Afrin avec des groupes terroristes le 20 janvier 2018 et que le but de ces attaques était de fracturer la Syrie et de liquider le projet démocratique qui sera la solution à la crise syrienne.
 
501 CIVILS TUÉS, 797 CIVILS BLESSÉS
 
Foza Yusif a déclaré qu’il y a eu plusieurs massacres dans des districts comme Jilbere, Mabeta et Jindires dus aux attaques barbares et au silence international, que 501 civils ont été tués et que 797 civils (la plupart des femmes et des enfants) ont été blessés et que les infrastructures et les bâtiments publics à Afrin étaient particulièrement ciblés.
 
Yusif a déclaré que les combattants des YPG / YPJ ont mené une résistance continue pendant 58 jours avec le soutien des habitants d’Afrin. En rajoutant que, devant le silence international pour ce que l’Etat turc et les groupes terroristes font à Afrin, l’Administration autonome d’Afrin a évacués les civils de la ville pour éviter une nouvelle effusion de sang civile et que la Résistance du siècle est entrée dans une nouvelle phase.
 
LES CIVILS D’AFRIN À SHEHBA VIVENT DANS DES CONDITIONS DIFFICILES
 
Foza Yusif a déclaré que quelque 200 000 civils d’Afrin se sont réfugiés vers le canton de Shehba en raison des attaques barbares et a ajouté qu’il y avait des lacunes dans les services à Shehba en délrant : « Les habitants d’Afrin dans la région Shehba vivent dans des conditions difficiles, et ils ont besoin d’eau et de nourriture, et du lait pour les enfants. »
 
Yusif a déclaré que les administrations autonomes d’Afrin et de Shehba ont établi deux camps de réfugiés avec le soutien des populations de la Syrie du Nord et environ 100 000 civils ont été installés dans les camps avec certains de leurs besoins satisfaits.
 
ILS VEULENT RETOURNER AUX FRONTIÈRES DU MISAKI-MILLI
 
Foza Yusif a souligné que le génocide physique et culturel est un crime contre l’humanité et a déclaré : « Ce qui s’est passé à Afrin n’était pas seulement contre le peuple kurde, mais visait à poursuivre son projet d’invasion et à retourner aux frontières du Misak-i Milli [Pacte de l’empire ottoman]. En tant que Kurdes, Arabes, Syriens, Assyriens, Turkmènes et tous les autres peuples de cette région, nous sommes confrontés à un ennemi commun, celui de l’invasionnisme néo-ottoman. Ces envahisseurs veulent transformer la Syrie en une zone de guerre et modifier le pays en fonction de leurs intérêts. »
 
LE CONSEIL ILS SONT FONDÉS EST UN CONSEIL D’INVASION
 
Foza Yusif a déclaré que l’État turc avait fondé un conseil pour légitimer son invasion : « Nous affirmons qu’il s’agit d’un conseil d’invasion et d’un conseil qui vend le sang d’Afrin. »
 
APPEL AUX INSTITUTIONS INTERNATIONALES
 
Foza Yusif a appelé les institutions et les organisations internationales à remplir leurs devoirs envers Afrin, à reconnaître les camps dans lesquels les gens vivent comme des camps sous les Nations Unies et à assurer le retour au pays pour les habitants d’Afrin.
 
A la fin de la déclaration, Foza Yusif a souligné que la Résistance du siècle qui a secoué le monde continue et que les peuples kurdes, arabes, syriaques, turkmènes et arméniens reprendront les zones envahies par le nouvel Etat ottoman.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici