La Turquie paie les salaires des jihadistes avec le « butin » de guerre d’Afrin

0
1284
AFRIN – On apprend que la Turquie n’a pas payé les salaires des jihadistes qu’elle a lâchés sur Afrin pendant deux mois, en leur disant : « Le butin de guerre que vous avez obtenu à Afrin vous suffira pendant un an ».
 
Les rapports suggèrent que des troubles ont éclaté parmi les jihadistes dérivés d’Al-Qaïda, de l’EI et d’Al-Nusra, depuis que la Turquie n’a pas payé pas les salaires de certains de ces groupes ces deux derniers mois alors qu’ils attaquaient et envahissaient Afrin.
 

Bien que la baisse des salaires soit liée à la crise économique et à l’augmentation rapide du dollar en Turquie, on apprend que l’Etat turc a déclaré aux jihadistes : « Le butin de guerre que vous avez obtenu à Afrin vous suffira pendant un an ».
 
Les gangs que le président turc Erdoğan appelle « les révolutionnaires nationaux de la Syrie », avec une force estimée à 25-30 mille hommes, reçoivent des salaires mensuels allant de 80 à 250 dollars.
 
Selon les rapports, beaucoup de gangs n’ont pas reçu leurs salaires depuis deux mois, alors que les groupes fondés par l’agence de renseignement turque MIT, tels que Sultan Murat Brigades et Sultan Abdulhamit, continuent à recevoir leurs salaires.
 
D’un autre côté, les habitants d’Afrin affirment que des troupes turques sont déployées dans le centre-ville et les districts d’Afrin, alors que des gangs sont stationnés dans les villages. En conséquence, les gangs ont accéléré leurs actes de pillage ces derniers jours en disant : « Ils ne nous laisseront pas Afrin ».
 
En attendant, suite à l’accord conclu entre la Turquie et la Russie pour « l’évacuation de la Ghouta orientale contre Afrin », les familles des jihadistes ramenées de la Ghouta orientale sont installées par l’Etat turc dans le district et les villages de Jindires.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici