Union européenne : « La question kurde est l’un des problèmes les plus graves en Turquie ».

0
801

BRUXELLES – Le rapport de l’Union européenne qui sera publié dans les prochains jours indique qu’il n’y a plus de base pour poursuivre les négociations d’adhésion avec la Turquie.

Des extraits du dernier rapport de suivi de l’Union européenne sur la Turquie, disponible dans les prochains jours, ont été publiés dans l’hebdomadaire allemand Welt am Sonntag.

Une section du rapport indique qu’Ankara « a connu de sérieux reculs dans les domaines de la justice, de l’État de droit, des droits fondamentaux et de la liberté d’expression » et « s’écarte considérablement de l’Union européenne« .

Le rapport souligne également que pour toute avancée dans les négociations d’adhésion à l’avenir, l’état d’urgence en place depuis juillet 2016 doit être levé, et mentionne que 150.000 personnes ont été placées en détention, 110.000 travailleurs publics ont été licenciés et qu’il y a 150 journalistes, écrivains et défenseurs des droits parmi les détenus.

La question kurde

Le rapport qualifie la question kurde de « l‘un des problèmes les plus graves auxquels le pays est confronté« . Le rapport réitère également la position de l’UE à l’encontre du PKK et demande à la Turquie de recourir à une « violence proportionnée ».

Article d’origine : https://anfenglishmobile.com/news/eu-kurdish-question-is-one-of-the-most-grave-issues-in-turkey-26123

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici