SHEHBA, Une première école ouverte pour les enfants déplacés d’Afrin

0
345
ROJAVA, SHEHBA – Après les attaques et les invasions d’Afrin par l’armée turque et ses alliés jihadistes, des dizaines de milliers d’élèves de la région ont dû partir avec leurs familles. Le Comité d’éducation de Shehba a réussi à ouvrir 9 tentes pour les transformer en école et ainsi permettre aux 471 premiers élèves du camp de poursuivre leurs études.
 
Quelque 250 000 habitants d’Afrin se sont réfugiés dans la région de Shebha où, avec les institutions de la ville et du canton, ont été mis en place le camp d’urgence de Berxwedan (Résistance).

 
Le Comité d’éducation de la Société démocratique s’employait à faire en sorte que 53 000 élèves d’Afrin puissent poursuivre leurs études.
 
Maintenant, dans le camp de Berxwedan, il y a des milliers d’élèves de tous les âges et le Comité d’éducation a réussi à ouvrir 9 tentes pour les transformer en école et ainsi permettre aux 471 premiers étudiants du camp de poursuivre leurs études. Il est prévu que la première école ouvrira la semaine prochaine et donnera des cours en kurde et en arabe, selon le programme d’études décidé par l’administration autonome de la Fédération de Syrie du Nord.
 
Il y a 25 enseignants dans le camp qui fourniront une formation et ainsi garder le drapeau de l’éducation dans le camp.
 
L’éducation est l’une des réalisations les plus pertinentes dans la nouvelle société basée sur l’autonomie gouvernementale au Rojava.
 
Le système éducatif a été organisé par un comité de la Société démocratique pour l’éducation. Le système est en ligne avec toutes les institutions du Confédéralisme Démocratique, donc les personnes et les protagonistes directs de l’éducation sont ceux qui font des choix quant aux écoles et au programme aussi. Le porte-parole des élèves et des parents, par exemple, participe à l’administration de l’école.
 
Le modèle mis en place est absolument nouveau non seulement en Syrie mais pour le monde entier : en effet, les Kurdes, issus d’un siècle d’oppression et d’interdictions, savent bien ce que signifie une nation pour parler et apprendre sa langue et sa culture dans toutes les institutions du Rojava où le principe du pluriculturalisme et du plurilinguisme a été maintenu.
 
En général, dans les écoles du Rojava, les élèves apprennent au moins trois langues. L’éducation est préparée dans les trois langues. Chaque enfant étudie jusqu’à la troisième année dans sa propre langue maternelle. Dès la 4e année, chaque enfant apprend d’autres langues présentes dans le canton ou la ville, à côté de sa langue maternelle. Dès la 5e année, ils apprennent aussi une langue étrangère.
 
Cela signifie que l’éducation est complète et que les élèves ont la possibilité d’étudier dans leur propre langue maternelle sans oublier qu’ils vivent dans une société pluriculturelle où les différences sont considérées comme une ressource, et non pas comme le faisaient le régime Baas ou l’Etat fasciste turc, quelque chose à effacer.
Article d’origine : https://anfenglish.com/rojava/first-school-to-open-in-shebha-camp-26051

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici