Le conseil d’Antep légalise les massacres de l’occupation turque à Afrin

0
618
 AFRIN – Des politiciens du district de Zirkan ont qualifié le Conseil de Gaziantep de «traîtres», appelant les membres du Conseil patriotique kurde compris dans la Coalition nationale à retourner dans les rangs du peuple syrien sacrifié pour la survie des régimes despotiques.

L’agence de presse Hawar a interrogé des membres du Parti de la gauche kurde dans le district de Zirkan sur l’occupation turque d’Afrin et le conseil établi par l’Etat d’occupation turc en coopération avec le Conseil patriotique kurde (KPC).
 
Tous les états du monde ont conspiré contre les peuples du nord de la Syrie
 
Abdul Rahman Ma’mi, un administrateur du Parti de la Gauche kurde a déclaré que l’occupation turque à Afrin dans une autre conspiration internationale contre le peuple kurde et le nord de la Syrie, comme la Russie et l’Etat occupant turc ont convenu d’Afrin en échange de Gouta, « Nous percevons aujourd’hui que l’Etat turc installe de nombreux mercenaires qui ont été retirés de Gouta à Afrin, cherchant à changer la démographie d’Afrin. »
 
Ma’mi a noté que « les unités de protection du peuple (YPG), les unités de protection des femmes (YPJ) et les forces démocratiques syriennes (FDS) ne se sont pas rendues, elles mènent jusqu’à maintenant des opérations de commando contre l’occupation turque et ses gangs ».
 
Ma’min a également déclaré que « les accords et les conspirations contre le peuple syrien sont toujours en cours, alors que l’Etat turc continue de comploter avec la Russie et le régime syrien pour s’emparer d’Idlib pour les zones libérées d’al-Shahba. »
 
Ma’mi a conclu que « les membres du Conseil patriotique kurde constituaient sous la coalition pour se reconsidérer et retourner dans les rangs du peuple syrien, et se retirer du conseil établi sur le sang du peuple syrien qui légalise l’occupation turque. »
 
KPC a adopté une mauvaise approche depuis le début de la révolution
 
Le membre du Parti de la gauche kurde Fuad al-Ali a également déclaré que « l’occupation turque ne vise pas seulement le peuple kurde et un parti particulier, mais vise précisément à contrecarrer le projet adopté par le peuple syrien comme base pour résoudre toutes les crises du fédéralisme démocratique. »
 
Al-Ali a souligné que « depuis le début de la révolution Rojava, le Conseil patriotique kurde a adopté une mauvaise approche en se présentant comme l’ennemi du peuple syrien et en prenant de mauvaises décisions, certains de ses membres ont conspiré avec l’Etat turc qui souhaite ressusciter les gloires ottomanes dans la région. »
 
Al-Ali a noté à la fin de son discours « les membres du KNC qui ont conspiré avec l’Etat d’occupation turc et contribué à fonder les conseils des traîtres doivent se reconsidérer et se retirer de ce conseil qui légalise les massacres commis par l’armée turque contre les civils ».

http://www.hawarnews.com/en/haber/politicians-gazianteps-council-legalizes-turkish-occupations-massacres-h593.html

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici