AccueilMoyen-OrientLa Turquie impliquée dans les attaques ciblant les bases américaines en Irak...

La Turquie impliquée dans les attaques ciblant les bases américaines en Irak et en Syrie?

Récemment, plusieurs bases militaires américaines basées en Syrie et en Irak ont été la cible d’attaques amputées aux milices iraniennes présentes dans les deux pays. Devlet Bahçeli, un ultranationaliste turc allié d’Erdogan, prétend que la Turquie est également impliquée dans ces attaques anti-américaines. Des affirmations qui surprennent à moitié étant donné que, début octobre, la Turquie a attaqué le nord du Rojava, détruisant les infrastructures vitales de la région afin de mettre fin à l’autonomie locale des Kurdes syriens. En parallèle, le président turc avait prétendu que la présence américaine en Syrie menace la sécurité de la Turquie ! La guerre israélo-palestinienne n’a qu’aggraver la situation déjà explosive du Moyen-Orient.

Devlet Bahçeli, chef du Parti du mouvement nationaliste (MHP) et fidèle allié du président turc Recep Tayyip Erdoğan, fait allusion à l’implication de la Turquie dans les récentes attaques ciblant les bases américaines en Syrie et en Irak, laissant les observateurs choisir entre un aveu secret et une bravade nationaliste.

Devlet Bahçeli, un dirigeant nationaliste turc, a fait sensation dans la politique turque et parmi les commentateurs lorsqu’il a subtilement fait allusion à une éventuelle implication turque dans les récentes attaques contre des bases américaines au Moyen-Orient, lors d’un discours prononcé mardi.

Samedi, Bahçeli avait appelé à une intervention turque immédiate à Gaza si un cessez-le-feu n’était pas conclu dans les 24 heures. Son appel trouve un écho auprès d’une partie de l’opinion publique turque préoccupée par la violence continue à Gaza. Cependant, certains analystes voient un accord de partage des tâches entre les partenaires de la coalition, le MHP exprimant ses frustrations correspondant aux sentiments de l’opinion publique, tandis que le parti d’Erdoğan [AKP] maintient une position nuancée afin de sauvegarder les relations avec Israël.

Répondant aux accusations de manque de sincérité, Bahçeli a fait des remarques voilées mais audacieuses, interprétées par certains, notamment par son groupe de parti qui l’applaudissait, comme une allusion à l’implication turque dans les récentes attaques du Moyen-Orient contre des bases américaines. Il a déclaré : « 24 heures se sont écoulées. La République de Turquie doit être prête et déterminée à toute intervention et lutte pour favoriser un climat de paix et de résolution, et établir un mécanisme de garantie pour le bien de l’humanité. Nous ne reculons pas. Ces laquais américains qui assimilent les 24 heures à l’heure locale américaine et nous demandent  ’24 heures se sont écoulées, qu’allez-vous faire maintenant ?’ » !(…) »

Les remarques de Bahçeli interviennent alors que le président Biden a brusquement interrompu une conférence de presse lundi en raison de questions urgentes non divulguées. Depuis mercredi, plusieurs attaques ont visé trois bases militaires abritant des troupes américaines en Irak, postées dans la région dans le cadre de la coalition internationale contre l’EI.

Il convient de noter qu’une attitude éditoriale prudente a été observée parmi les médias d’information turcs dans leur reportage sur le discours de Bahçeli. Soulignant la nature sensible des implications des remarques de Bahçeli, des phrases spécifiques faisant allusion à une éventuelle implication turque ont été modifiées ou omises dans diverses publications, diluant la référence secrète.

Medya News

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici