AccueilEuropeFrancePourquoi la Préfecture du Bas-Rhin interdit la manifestation kurde de Strasbourg?

Pourquoi la Préfecture du Bas-Rhin interdit la manifestation kurde de Strasbourg?

PARIS – La Préfecture du Bas-Rhin vient d’annoncer qu’elle interdit le rassemblement kurde de Strasbourg prévu du 10 au 13 octobre « suite de la publication de messages de soutien au Hamas ». Pour le Conseil démocratique Kurde en France (CDK-F), il s’agit de « mensonges pour discréditer la communauté kurde et entraver notre droit légitime à manifester pacifiquement ».

Voici le communiqué du CDK-F daté de ce matin:

« Nous condamnons fermement l’interdiction injuste de la manifestation à Strasbourg par la Préfecture du Bas-Rhin

Le Conseil démocratique Kurde en France souhaite exprimer sa profonde préoccupation et condamner avec la plus grande fermeté la récente décision de la préfecture du Bas-Rhin, en date du 9 octobre, d’interdire la manifestation kurde prévue du 10 au 13 octobre à Strasbourg. Cette décision est fondée sur des arguments fallacieux.

Tout d’abord, nous dénonçons le fait que la préfecture du Bas-Rhin adopte depuis de nombreuses années une posture stigmatisante, méprisante et marginalisante envers la communauté kurde dans la région. Cette préfecture a déjà eu recours à l’interdiction de nombreuses manifestations kurdes, dont des rassemblements devant les locaux du conseil de l’Europe. Cela ne peut être ignoré.

Le prétexte avancé par la préfecture, à savoir des prétendus soutiens aux attaques terroristes du Hamas au sein de notre communauté, est tout simplement mensonger et diffamatoire. Il est honteux de voir la préfecture du Bas-Rhin utiliser de tels arguments pour discréditer la communauté kurde et entraver notre droit légitime à manifester pacifiquement.

Notre manifestation avait pour objectif de sensibiliser sur les conditions d’isolement prolongé du leader kurde Abdullah Öcalan, qui durent depuis près de trois ans. C’est une cause importante qui mérite l’attention de la société civile. En outre, la lutte du peuple kurde contre l’islam radical, l’islam politique et le djihadisme est bien connue du grand public. C’est grâce à la lutte courageuse des combattants kurdes que la France a connu une période plus calme avec la diminution de la menace djihadiste.

Nous appelons donc la préfecture du Bas-Rhin à revenir immédiatement sur cette décision qui vise clairement à salir l’image de la communauté kurde et à étouffer notre voix légitime. Une décision qui est dictée par l’influence des instances diplomatiques turques à Strasbourg sur les différents services de la préfecture du Bas-Rhin. Nous exigeons le respect de notre droit fondamental à manifester pacifiquement et à dénoncer les injustices que subit notre peuple. Nous continuerons à lutter pour la justice, la paix et la reconnaissance de nos droits. »

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici