AccueilMondeLe monde en 2022: La guerre russe en Ukraine a dérouté tout...

Le monde en 2022: La guerre russe en Ukraine a dérouté tout le monde, les crises arabes continuent

En 2022, le monde a connu de nombreux développements, mais l’événement le plus important a été l’invasion militaire russe en Ukraine, tandis que certains pays arabes ont connu des crises politiques et que la Turquie empêtrée dans une crise économique grave a cherché à rétablir ses relations avec des États du Moyen-Orient tout en intensifiant les attaques anti-kurdes au Rojava (nord de la Syrie) et au Kurdistan irakien.

L’agence ANHA a fait un diaporama politique et militaire du monde en 2022 alors qu’on s’apprête à accueillir l’année 2023. Le voici:

Le mouvement militaire russe en Ukraine a commencé au cours de l’année 2022 ; qui a provoqué une escalade avec l’Occident et cela a grandement affecté l’économie mondiale, tandis que la détérioration de l’économie turque a incité Erdogan à résoudre ses différends avec les pays de la région, y compris l’Égypte et les États du Golfe, alors que les crises et les guerres se poursuivaient dans le monde à un moment où le changement climatique menace la population mondiale de vagues de violence plus graves.

Début de l’escalade entre l’Occident et la Russie

2 janvier – Démission du Premier ministre soudanais, Abdullah Hamdok, après son échec à former un gouvernement.

24 janvier – Le groupe Ansar Allah (Houthis) a annoncé le ciblage des Émirats arabes unis (EAU) et de l’Arabie saoudite avec des missiles balistiques dans une « vaste opération militaire ».

30 janvier – Washington prévoit d’envoyer des troupes en Europe de l’Est au milieu des tensions croissantes au sujet de l’Ukraine.

30 janvier – Le président israélien arrive aux EAU pour la première visite depuis la normalisation des relations entre les deux pays.

31 janvier – Les Nations Unies ont annoncé que les talibans avaient tué 100 membres de l’ancien gouvernement afghan et des collaborateurs des forces internationales.

Un deuxième gouvernement en Libye et Poutine décide d’entrer en guerre.

4 février – Le président russe Vladimir Poutine rencontre son homologue chinois au milieu d’une escalade des tensions avec l’Occident et annonce un partenariat « sans frontières ».

6 février – La justice irakienne a suspendu la candidature du membre du PDK Hoshyar Zebari à la présidence de l’Irak à cause des « accusations de corruption ».

10 février – Le parlement libyen choisit Fathi Bashagha comme Premier ministre, au mépris du gouvernement de Dbeiba.

15 février – La Cour suprême fédérale d’Irak a rendu une décision selon laquelle la loi sur le pétrole et le gaz du gouvernement du Başûr (Kurdistan du Sud) était inconstitutionnelle, et ce dernier a rejeté l’ordonnance de la Cour suprême fédérale.

21 février – Le président russe Vladimir Poutine annonce la reconnaissance par Moscou de l’indépendance des régions de Donetsk et Louhansk.

24 février – Poutine décide de lancer une opération militaire en Ukraine.

Sanctions mutuelles entre la Russie et l’Occident, tandis que la Turquie rétablit ses relations avec l’Arabie saoudite

8 mars – Le président américain Joe Biden annonce une interdiction des importations de pétrole et de gaz russes.

13 mars – Des missiles balistiques ont été largués sur la capitale du Kurdistan irakien, Erbil (Hewler), Téhéran a déclaré qu’il visait des « bases israéliennes secrètes ».

16 mars – L’ancien Premier ministre britannique Boris Johnson se rend en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis pour discuter du pétrole et de la Russie.

31 mars – Le parquet turc demande la clôture du dossier sur l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, pour le renvoyer à l’Arabie saoudite.

2 avril – Une trêve de deux mois entre la coalition dirigée par l’Arabie saoudite et les Houthis entre en vigueur.

16 avril – Le bilan des inondations en Afrique du Sud s’élève à environ 400 morts et les pluies entravent les efforts de secours.

23 avril – Ankara ferme son espace aérien aux avions civils et militaires russes se dirigeant vers la Syrie.

27 avril – La Russie arrête les livraisons de gaz à la Pologne et à la Bulgarie.

28 avril – pour la première fois depuis le meurtre de Khashoggi. Erdogan s’est rendu à Riyad.

La Russie s’oppose à l’adhésion de l’Ukraine, la Finlande et la Suède à l’OTAN

18 mai – La Finlande et la Suède soumettent leurs demandes d’adhésion à l’OTAN.

20 mai – L’armée russe déclare le contrôle total du complexe Azovstal à Marioupol.

31 mai – L’OTAN organise des exercices Defender of Europe en Pologne, il s’agit du plus grand déploiement de l’armée américaine

1er juin – Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a participé au sommet des ministres des Affaires étrangères du Conseil de coopération du Golfe en Arabie saoudite.

2 juin – L’armistice au Yémen est prolongé de deux mois supplémentaires.

12 juin – Le président du Parlement irakien approuve la démission des députés du bloc sadriste.

15 juin – Accord égypto-israélo-européen sur l’exportation de gaz pour trouver des alternatives au gaz russe.

20 juin – Le ministre israélien de la Défense déclare qu’Israël est en train de construire une « coalition de défense aérienne au Moyen-Orient » dirigée par les États-Unis.

22 juin – Pour la première fois depuis le meurtre de Khashoggi, le prince héritier saoudien s’est rendu en Turquie.

28 juin – pendant trois jours, l’OTAN s’est réunie dans la capitale espagnole, Madrid

30 juin – L’Amérique, l’Iran et le médiateur européen : les pourparlers de Doha avec l’Iran se terminent sans aucun progrès

Le dollar dépasse l’euro, la crise irakienne s’intensifie

1er juillet – Le président tunisien Kais Saied propose un nouveau projet de constitution, accordant au président de la République de larges pouvoirs, en contradiction flagrante avec le système parlementaire actuel du pays.

7 juillet – Le Premier ministre britannique Boris Johnson démissionne après une série de scandales.

Un nouvel accord aérien entre Israël et la Turquie est le premier entre eux depuis 1951

9 juillet – Le président sri-lankais Gotabaya Rajapaksa a fui sa résidence officielle dans la capitale, Colombo, après que des milliers de personnes ont manifesté contre la crise économique.

13 juillet – L’euro est tombé sous le dollar américain pour la première fois en vingt ans.

13 juillet – Une vague de chaleur « extraordinaire » a balayé des régions d’Europe, dévoré des forêts en France et en Espagne, et la sécheresse a menacé la moitié des terres européennes.

15 juillet – Joe Biden se rend en Arabie saoudite, pour participer au sommet de Djeddah ; pour convaincre l’Arabie saoudite de la nécessité d’augmenter l’approvisionnement mondial en pétrole pour atténuer la crise énergétique déclenchée par la guerre russo-ukrainienne.

22 juillet – Moscou et Kiev signent des accords séparés avec la Turquie et les Nations Unies ; En ce qui concerne l’exportation de céréales et de produits agricoles ukrainiens bloqués dans les ports de l’autre côté de la mer Noire.

27 juillet – Les partisans d’Al-Sadr ont pris d’assaut le parlement irakien pour protester contre la nomination du cadre de coordination de Muhammad Shia ‘al-Sudani à la tête du gouvernement après l’avoir pris d’assaut le 30 juillet, annonçant un sit-in ouvert. Le sit-in s’est terminé le 23 août.

Espoirs sur l’accord nucléaire iranien et tension sino-américaine

1er août – Le président américain Joe Biden a annoncé le meurtre du chef d’Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri lors d’un raid américain mené le 31 juillet en Afghanistan.

2 août – La présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, arrive à Taiwan malgré les avertissements chinois.

3 août – Les parties au conflit au Yémen ont convenu de prolonger l’armistice de deux mois supplémentaires.

– Le leader du mouvement sadriste, Muqtada al-Sadr, a exigé la dissolution du parlement irakien et la tenue d’élections anticipées. Il a également demandé à ses partisans de poursuivre leur sit-in au parlement de Bagdad jusqu’à ce que ses demandes soient satisfaites.

4 août – Les négociations sur le dossier nucléaire iranien reprennent après une pause de plusieurs mois.

– L’armée chinoise a entamé des manœuvres militaires lors de la visite de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, et la visite s’est terminée le 7 août.

8 août – L’Union européenne a présenté un « texte final » de l’accord nucléaire, et l’Iran a confirmé qu’il avait fourni des « avis supplémentaires ».

17 août – Israël annonce la reprise de relations diplomatiques complètes avec la Turquie.

18 août – L’armée française annonce qu’elle gardera 3 000 soldats dans la région du Sahel après son retrait du Mali.

22 août – Les exercices militaires conjoints entre les États-Unis et la Corée du Sud sont les plus importants depuis 2018.

24 août – Des combats éclatent entre le Front de libération du Tigré et les forces gouvernementales dans le nord de l’Éthiopie après une trêve de cinq mois.

28 août – Le Pakistan annonce que plus d’un millier de personnes ont été tuées et des millions affectées ; en raison des inondations causées par le changement climatique.

29 août – Muqtada al-Sadr s’est retiré de la politique « pour toujours » et ses partisans ont pris d’assaut le palais présidentiel, tuant 30 partisans de Muqtada al-Sadr et en blessant 570 autres lors d’affrontements avec des groupes pro-iraniens. Al-Sadr a donné soixante minutes à ses partisans pour arrêter toutes les manifestations.

31 août – La Russie a complètement arrêté le flux de gaz vers la France.

Soulèvement au Rojhilat (Kurdistan d’Iran) et dans les villes iraniennes et le gouvernement d’Al-Dabaiba a signé un nouvel accord avec la Turquie

16 septembre – Assassinat de la jeune femme kurde, Jina Mahsa Amini, alors qu’elle était détenue par la police des mœurs pour un « voile mal porté », déclenchant la colère populaire en Iran, au Kurdistan du Sud et dans le monde.

18 septembre – La police tunisienne a convoqué des dirigeants du « Mouvement Ennahda » des Frères musulmans, dont Rashid Ghannouchi et l’ancien ministre Ali Al-Areedh, pour enquêter sur la question de l’envoi de mercenaires en Syrie et en Irak.

23 septembre – La Russie organise des référendums pour annexer Donetsk, Louhansk, Kherson et Zaporijia, et Poutine annonce l’annexion officielle de quatre régions ukrainiennes à la Russie le 30 septembre.

3 octobre – Le gouvernement Dabaiba a signé un accord avec l’État d’occupation turc pour explorer le pétrole et le gaz, au milieu du rejet du parlement libyen, de l’Égypte et de la Grèce.

5 octobre – « OPEP Plus » coupe la production de pétrole pour soutenir les prix, et Washington considère que l’alliance « se tient aux côtés de la Russie ».

8 octobre – Une voiture piégée a endommagé un pont stratégique reliant le continent russe et la Crimée, et Poutine a blâmé les services de renseignement ukrainiens pour l’attaque.

11 octobre – Le Liban et Israël parviennent à un accord sur la démarcation des frontières maritimes.

13 octobre – Après un an de paralysie politique, le parlement irakien élit Abd al-Latif Rashid à la présidence et nomme à son tour Muhammad Shia al-Sudani pour former le gouvernement, tandis que le Conseil irakien des représentants accorde la confiance à son gouvernement le 27 octobre.

14 octobre – Dans le but de réprimer la liberté d’expression, le Parlement turc a adopté une loi prévoyant l’emprisonnement des « diffuseurs d’informations trompeuses ».

Le vide politique est la profondeur des crises au Liban et Netanyahu est revenu au pouvoir

30 octobre – Michel Aoun quitte le palais présidentiel et le spectre d’un vide politique menace d’aggraver la crise libanaise.

1er novembre – Le Sommet arabe se tient à Alger, en l’absence des dirigeants de plusieurs pays arabes.

2 novembre – Les parties au conflit en Éthiopie concluent une trêve.

3 novembre – Le bloc dirigé par Netanyahu remporte la majorité des sièges à la Knesset.

4 novembre – Les tensions se sont intensifiées entre les deux Corées après que 180 avions nord-coréens ont été détectés et que Séoul a déployé des avions de guerre furtifs.

6 novembre – Le 27e Sommet sur le climat est lancé à Charm el-Cheikh, avec la participation d’environ 200 pays pour discuter de la lutte contre le réchauffement climatique et de ses répercussions.

10 novembre – La Russie ordonne à ses forces de se retirer de la ville ukrainienne de Kherson.

– une explosion rue Istiklal à Istanbul a fait 6 morts et 81 blessés.

14 novembre – Le Sommet du G-20 démarre en Indonésie.

29 novembre – La Russie reporte indéfiniment une réunion avec les États-Unis sur le nouveau traité START.

5 décembre – L’accord-cadre est signé entre l’armée soudanaise et les forces de l’opposition pour permettre la formation d’un gouvernement civil.

7 décembre – Le président chinois a tenu 3 sommets en Arabie saoudite, saoudo-chinois, golfe-chinois et arabo-chinois.

8 décembre – Le parlement libanais n’a pas réussi à élire un président pour la neuvième fois depuis la fin du mandat d’Aoun, la première session du parlement ayant eu lieu le 29 septembre.

ANHA: ​​​​​​​The world during 2022..Russian war in Ukraine confused everyone, Arab crises continue

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici