AccueilFemmes4 jeunes Kurdes parmi les 100 femmes inspirantes et influentes de l'année...

4 jeunes Kurdes parmi les 100 femmes inspirantes et influentes de l’année 2022 de BBC

Zara Mohammadi, une militante des droits des Kurdes emprisonnée en Iran, Roya Piraei, devenue une des symbole des protestations anti-régime en Iran, ainsi que l’infirmière travaillant auprès des femmes rescapées d’immolation et victimes de violences domestiques Nigar Marf et la politicienne kurdo-écossaise Roza Salih font partie des 100 femmes inspirantes et influentes de l’année 2022 choisies par la BBC.

Zara emprisonnée pour avoir enseigné la langue kurde aux enfants kurdes

Zahra Mohammadi, 28 ans, dirige l’association culturelle et sociale Nozhin, et ses activités comprennent l’enseignement de la langue et de la littérature kurdes et d’autres activités civiles. Elle purge une peine de prison de 5 ans pour avoir enseigné la langue kurde aux enfants kurdes.

Zara Mohammadi

Roza Salih, première réfugiée élue au conseil municipal de Glasgow

En mai 2022, Roza Salih est devenue la première réfugiée à être élue au conseil municipal de Glasgow, en Ecosse, étant arrivée en Écosse en tant que jeune fille lorsque sa famille a été forcée de fuir l’Irak. Maintenant conseillère du SNP pour le quartier du Grand Pollok, Salih a fait campagne pour les droits des réfugiés depuis qu’elle est adolescente.

Roza Salih

La jeune politicienne a par ailleurs participé à la campagne, Glasgow Girls (Filles de Glasgow), a attiré l’attention nationale sur le traitement des demandeurs d’asile. Salih a ensuite cofondé Scottish Solidarity with Kurdistan, visitant les régions kurdes de Turquie en tant que militante des droits humains.

Nigar Marf, infirmière au chevet des femmes immolées et victimes de violences masculines

En tant qu’infirmière en chef dans l’unité principale des brûlés au Kurdistan irakien, le travail de Nigar Marf comprend le traitement des femmes qui se sont immolées. Cette pratique est encore courante chez les jeunes femmes de la région, en guise de protestation contre les violences domestiques dont elles sont victimes.

Nigar Marf

Marf a travaillé dans les hôpitaux pendant environ 25 ans, tant en pédiatrie brûlée qu’aux soins intensifs. Dans son service, elle traite également des patientes qui ont subi des brûlures accidentelles. De nombreuses femmes qu’elle soigne ont subi des violences psychiques et physiques avant de s’immoler par le feu ; certains d’entre elles n’avaient que 16 ans.

Roya Piraie, l’une des visages de la révolution féminine d’Iran

Vers fin septembre, le monde découvrait la photo de Roya Piraei se tenant debout devant la tombe de sa mère, Minoo Majidi tuée par les forces gouvernementales iraniennes lors des manifestations anti-régime à Kermanshah – la tête rasée, tenant ses cheveux coupés dans ses mains et regardant la caméra avec défi.

Roya Piraie

Roya Piraei a depuis quitté le Kurdistan iranien et rencontré notamment le président français Emmanuel Macron pour obtenir un soutien international pour les manifestations en cours.

Alors que le peuple kurde est attaqué par la Turquie et l’Iran simultanément, les femmes et hommes kurdes continuent à inspirer le monde par leur lute pour leurs droits dans une région suffoquant sous les bottes des dictateurs en tout genre. Le peuple kurde, avec toutes les minorités ethniques et les femmes du Moyen-Orient, vengeront le meurtre de Jina Mahsa Amini et toutes les femmes victimes de féminicides d’État.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici