AccueilKurdistanRojavaLa suspecte de l'attentat d'Istanbul s'est mariée 3 fois avec des terroristes...

La suspecte de l’attentat d’Istanbul s’est mariée 3 fois avec des terroristes de DAECH

Dans une interview accordée à al-Monitor, le commandant kurde, Mazlum Abdi déclare qu’ils ont enquêté sur la famille d’Ahlam Albashir, suspecte accusée d’avoir perpétré l’attentat d’Istanbul du 13 novembre dernier. Abdi a déclaré qu’ils ont découvert qu’Ahlam s’était mariée 3 fois avec des terroristes de DAECH et que 3 de ses frères sont morts en combattants dans les rangs de DAECH, tandis qu’un autre est un commandant de l’« opposition syrienne » à Afrin occupée par la Turquie depuis 2018.

Concernant les prétextes avancés par la Turquie pour envahir le Rojava après l’attentat d’Istanbul, le commandant en chef des Forces démocratiques syriennes (FDS) a déclaré à la journaliste d’al-Monitor Amberin Zaman que l’attentat d’Istanbul est acte délibéré pour justifier l’attaque du Rojava par la Turquie dans le but d’anéantir les gains kurdes en Syrie.

Le commandant en chef des Forces démocratiques syriennes (FDS), Mazloum Kobane a déclaré: « Je crois que c’était un acte de provocation qui a été conçu par le gouvernement turc afin de préparer le terrain pour la guerre contre nous. Nous avons fait beaucoup de recherches et avons conclu que l’attaque a été perpétrée par des groupes d’opposition syriens opérant sous le contrôle de la Turquie. Nous avons établi, par exemple, et je révèle cette information aux médias pour la première fois, que la femme qui a été arrêtée pour avoir posé la bombe est issue d’une famille liée à l’État islamique [DAECH / ISIS]. Trois de ses frères sont morts en combattant pour l’État islamique. L’un est mort à Raqqa, un autre à Manbij et un troisième est mort en Irak. Un autre frère est un commandant de l’opposition syrienne soutenue par la Turquie à Afrin. Elle était mariée à trois combattants différents de l’État islamique et la famille est originaire d’Alep. Nous n’avons absolument rien à voir avec les bombardements et nous n’avons pas une telle politique. »

L’intégralité de l’interview est à lire ici: Syrian Kurdish commander says Kobani likely target of threatened Turkish ground offensive

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici