AccueilKurdistanRojavaLes Kurdes syriens condamnent l'attentat d'Istanbul et demandent une enquête internationale

Les Kurdes syriens condamnent l’attentat d’Istanbul et demandent une enquête internationale

SYRIE / ROJAVA – L’administration autonome de la Syrie du Nord et de l’Est (AANES) a condamné l’attaque d’Istanbul et exigé l’ouverture d’une enquête internationale. Selon l’AANES, les accusations de la Turquie visant les forces kurdes font partie d’un plan d’attaque du Rojava.

Le département des relations extérieures de l’administration autonome du nord et de l’est de la Syrie (AANES) a déclaré qu’accuser l’administration autonome pour l’attaque d’Istanbul du 13 novembre sert à détourner l’attention des problèmes internes de la Turquie et à se préparer à une attaque contre le Rojava.

Voici le communiqué de l’AANES:

« L’État turc et ses services de renseignement diffusent de fausses informations. Les scénarios et les allégations inventés manquent de fondement et servent à tromper le peuple turc et l’opinion publique. Nous condamnons l’attentat terroriste d’Istanbul qui a tué des civils. L’État turc et ses services secrets prétendent qu’il existe un lien entre l’attentat avec l’administration autonome et ses institutions militaires. Avec ces déclarations, l’État turc vise à créer un prétexte pour détruire la paix dans la région.

(…) Nous rejetons ces accusations et déclarons que nous et nos institutions n’avons rien à voir avec l’événement d’Istanbul. Les accusations de la Turquie sont loin de la réalité. C’est une tentative de cacher la vérité. Nous n’avons pas non plus de documents sur Ehlam Bashir. Nous exigeons que les institutions internationales soient impliquées dans l’enquête et que leurs conclusions soient rendues publiques. Nous appelons l’opinion publique à ne pas croire aux fausses accusations, car c’est ainsi que l’État turc tente de dissimuler sa crise interne et de détourner l’attention du public. L’État turc devrait reconsidérer sa politique car le régime turc a soutenu et est lié à des terroristes et des mercenaires. »

ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici