AccueilMoyen-OrientIrakIRAK. Les Yézidis demandent au gouvernement irakien de reconnaitre l'autonomie de Shengal

IRAK. Les Yézidis demandent au gouvernement irakien de reconnaitre l’autonomie de Shengal

IRAK / SHENGAL – Suite à la formation du nouveau gouvernement irakien, les Yézidis de Shengal ont appelé les autorités irakiennes à reconnaitre l’Administration autonome de Shengal.

L’Assemblée autonome de Shengal a fait une déclaration concernant les résultats de la réunion qu’elle a tenue hier avec ses membres et institutions au centre des Martyres Dilgeş et Berxwedan. Nayif Şemo, président du comité des tribus de Shengal, a lu la déclaration.

L’Assemblée démocratique autonome de Shengal a tenu son assemblée générale avec la participation de toutes ses composantes et institutions. Elle a déclaré avoir passé en revue la dernière situation politique dans la région, en particulier en Irak, ainsi que les activités qu’elle a menées en détail.

Le communiqué déclare : « Nous avons tenu notre réunion à un moment sensible où une guerre féroce se déroule dans notre région. Ceux qui souffrent le plus dans cette guerre sont les femmes et les enfants qui ont été opprimés par les pouvoirs en place et qui n’ont pas gagné leurs droits jusqu’à présent. Nous condamnons fermement les forces qui ont perpétré ces attaques inhumaines et saluons la guérilla qui résiste. »

Appel au gouvernement irakien

L’administration autonome a poursuivi : « L’Irak traverse depuis longtemps une crise politique, sociale et économique. Des efforts pour former un nouveau gouvernement sont également en cours. Le nouveau gouvernement irakien doit tenir compte des intérêts du peuple. L’objectif du gouvernement devrait être l’établissement d’un Irak démocratique et uni. »

Un Shengal indépendant

Soulignant que le gouvernement irakien doit respecter les souhaits des Yézidis de Shengal et à user de ses droits légitimes dans le cadre de la constitution irakienne, le communiqué indique : « L’administration autonome de Shengal s’efforcera et se battra sur la base d’un Irak démocratique et d’un Shengal indépendant. Nous poursuivrons nos négociations avec le nouveau gouvernement et tous les partis politiques en Irak. »

Le communiqué indique qu’ils évaluent l’avenir et la situation dans laquelle ils se trouvent et qu’ils ont des suggestions et des plans pour aller de l’avant.

L’administration autonome de Shengal a énuméré ses propositions et plans comme suit :

« 1. Şengal fait partie de l’Irak. Cependant, pour sa culture et ses croyances, il a toujours été victime de massacres et n’a pas été protégé. C’est pourquoi nous considérons l’autonomie démocratique comme la solution de base pour Shengal.

2. L’accord Shengal signé entre Bagdad et Hewler le 9 octobre 2020 doit être immédiatement annulé. Aucun accord ne doit être conclu ou imposé à Shengal sans la consultation préalable des Yézidis.

3. Pour l’unité et la stabilité de l’Irak et de Shengal, nous, en tant qu’administration autonome de Shengal, sommes prêts à négocier avec le nouveau président et le gouvernement irakien et à développer notre partenariat sur la base d’une solution démocratique.

4. Nous exigeons du Parlement irakien qu’il augmente la représentation du peuple yézidi au Parlement.

5. Nous appelons tous nos Yézidis qui ont été forcés de migrer en raison du génocide contre notre terre sainte, Shengal, à revenir.

6. Nous appelons tous les Yézidis dispersés dans le monde, en particulier notre communauté Yézidie en Europe, à faire tout ce qui est nécessaire sur la scène internationale et à élever la lutte pour l’Autonomie de Shengal.

7. Nous appelons l’ONU, les États-Unis et l’Irak à fermer leur espace aérien pour empêcher les attaques aériennes de l’État turc contre l’Irak et le Shengal. Nous invitons toute la communauté internationale, en particulier les États qui ont reconnu le massacre de 2014 comme un génocide, à faire preuve d’une attitude et d’efforts particuliers sur cette question. »

L’Administration autonome de Shengal mise en place après la libération de Shengal des mains de Daech qui a commis un génocide visant les Kurdes yézidis en août 2014 n’est pas reconnue par Bagdad, ni le Kurdistan irakien, tandis que les drones armés de la Turquie attaquent la région pour chasser les survivants yézidis de leurs terres ancestrales.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici