AccueilMoyen-OrientIranLa police iranienne arrête la journaliste Elaheh Mohammadi et la poétesse Mona...

La police iranienne arrête la journaliste Elaheh Mohammadi et la poétesse Mona Borzooi

IRAN – La journaliste Elaheh Mohammadi et la poétesse Mona Borzooi ont été arrêtées en Iran pour avoir soutenu les protestations populaires provoquées par le meurtre de Jina Mahsa Amini, une jeune Kurde de 22 ans par la police des mœurs à Téhéran.

 

 

Poésie motif d’arrestation

La raison de l’arrestation de Borzooi était son dernier poème, qu’elle a dédié à Jina Mahsa Amini et aux manifestants dans les rues.

La journaliste Elaheh Mohammadi arrêtée après des funérailles

Elaheh Mohammadi, journaliste au quotidien Hammihan, a également été arrêtée. L’avocat de Mohammadi, Mohammad Ali Kamfiroozi, a déclaré dans un communiqué sur son compte de réseau social que des agents du renseignement avaient arrêté Mohammadi alors qu’elle se rendait au bureau du ministère du Renseignement. Mohammdi est allé à Saqqez et a suivi les funérailles de Jina Mahsa Amini*. Elle a rapporté l’attaque de la police lors des funérailles.

La journaliste Elaheh Mohammadi faisait partie des 11 journalistes qui ont publié une déclaration en 2020, critiquant l’Association des journalistes de la province de Téhéran pour avoir gardé le silence sur les agressions sexuelles contre les femmes qui travaillent dans la presse et les médias. Ils ont formé l’Assemblée pour combattre le harcèlement sexuel des femmes dans les médias.

Actions du jour 14

Des manifestations ont eu lieu dans au moins 29 provinces, 85 districts et 18 universités depuis la mort d’Amini. Des milliers de personnes qui ont participé à ces actions ont été arrêtées, blessées ou tuées. Les organisations de défense des droits de l’homme ont déclaré qu’elles avaient du mal à donner un chiffre exact en raison des pannes d’Internet, des attaques policières intenses et des arrestations, mais elles ont poursuivi leur travail. Les actions se poursuivent à travers le pays le 14e jour. (ANF)

 

*Jina Mahsa Amini a été tuée par la police des mœurs et sa mort a déclenché des protestations qui se sont étendues à tout le pays et se poursuivent à leur 14e jour. Alors qu’Amini est devenue un symbole de la résistance des femmes partout dans le monde, le régime iranien a arrêté des milliers de personnes. Jeudi soir, la police iranienne est partie à la recherche de l’actrice Ketayoun Riahi qui avait découvert sa tête. Elle a réussi à s’échapper et la police a arrêté la poète et compositrice Mona Borzooi.

#EndIranRegime #LetUsTalk #JînaAmînî #TwitterKurds #مهسا_امینی #MahsaAmini #opiran #IranRevolution #Iran

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici